Samuel Eto’o va jouer pour Qatar Sports

Samuel Eto’o

Samuel Eto’o a clamé son désir de rejoindre la Ligue 1 mais l’ancien Barcelonais a finalement pris la direction du Qatar. Le club de Qatar Sports Club a annoncé la présentation du Camerounais pour mardi soir.

Samuel Eto’o a fait saliver toute la France du football avec ses déclarations. Libre de tout contrat après avoir quitté Konyaspor, le Camerounais n’a pas caché ses envies de découvrir la Ligue 1 pour la première fois de sa carrière. « J’ai connu les trois autres grands championnats. Je n’ai pas connu le championnat français mais bon, je ne suis pas non plus obsédé en me disant : « je veux jouer en France ». Si cela se fait, ce sera quelque chose de bien. Si cela ne se fait pas, eh bien je continuerai à être heureux et à supporter mon Paris-Saint-Germain », a déclaré Samuel Eto’o dans un entretien accordé à RFI.

A la recherche d’un attaquant en cas de départ de Mario Balotelli, l’OGC Nice peut tirer un trait sur l’ancien attaquant du Barça ou de l’Inter Milan. A 37 ans, Eto’o ne jouera certainement jamais dans le championnat de France puisqu’il a pris la direction du Qatar. Le club de Qatar Sports Club a annoncé lundi soir la tenue d’une conférence de presse mardi (20h) pour annoncer l’arrivée de l’international camerounais. Une destination exotique avec en prime un salaire que les clubs français n’auraient certainement pas pu donner au natif de Douala.

fr.starafrica.com

Publicités

Centrafrique – UNIFFAC : Les officiels centrafricains honorés

La finale qualificative de la Coupe d’Afrique des Nations U17 se jouera ce 12 août à Malabo. Le Cameroun découdra avec les talentueux congolais. Le match sera officié par des centrafricains.

La finale sera officiée par l’arbitre centrafricain, André Kolissala et Jospin Malonga comme premier assistant.

Un autre centrafricain, Hilaire Sebalet sera l’inspecteur des arbitres et son compatriote Clément Ndombe sera le commissaire au match.

La République Centrafricaine jouera la petite finale avec la Guinée Equatoriale.

Si à l’extérieur nos arbitres sont admirés pour la qualité de leur prestation, nous ne cessons de nous interroger pourquoi dans notre championnat ils sont critiqués pour favoritisme.

Fleury Agou

Sport : Des gargotes (Nganda ) presque sur le terrain de basket du Stade Municipal de Bangui

Le mythique Stade Municipal de Bangui, au centre ville risque d’être un souvenir pour les centrafricains. Un simple tour au niveau de cette infrastructure, dédiée à la masse sportive, renseigne sur l’état déplorable dans lequel il est plongé, et ce, au su et vu de tous.

Ce stade, au centre ville de Bangui est transformé sans aucune vergogne en lieu de beuverie, comme nous le constatons sur les images postées par le Conseiller Social, Clément De-Boutet M’bamba et dénoncé sur les réseaux sociaux.

En effet, après la construction de gargotes, appelées « Nganda  » et de boutiques sur une partie de cette aire de jeu il y a quelques années, les centrafricains sont interloqués de voir que des travaux sont encore entrepris sur ce lieu pour construire des bistrots non loin du terrain de basket. Ce boui-boui comme à relever  Clément De-Boutet M’bamba « constitue un danger pour ceux qui jouent au Basket et aussi pour ceux qui viendront y boire ou manger ».

Il est vraiment déplorable le sort dévolu à ce stade censé servir de lieux de pratique des sports et non pas de lieux de beuverie. Il faudra que cela s’arrête un jour. « Nous appelons la Mairie de Bangui, d’instruire ses services afin que l’actuelle construction située à 400 mètres de la résidence officielle du Maire et à moins de 2 mètres de l’aire de jeu de Basket-ball, soit purement et simplement démantelée comme ce fut le cas des  » Nganda » qui ont occupé le Jardin du Cinquantenaire il y a quelques semaines », a réclamé le Conseiller Social.

Les internautes demandent l’arrêt des travaux :

Pour son épanouissement, la jeunesse a besoin d’aire de jeu et surtout que le sport doive se pratiquer dans et sur un endroit sain. Concernant le Stade Municipal, chaque après-midi et dimanche matin, il draine de nombreux sportifs (footballeurs, basketteurs, volleyeurs, handballeurs,…) et « l’ONG Nzangue Communication on a fait de ce lieu l’endroit idéal pour les animations destinées aux jeunes (5 à 17 ans) ».

Dénonçant la décision de la Municipalité du 1e Arrondissement, des centrafricains ont interpelé la Mairie d’arrêter la construction des « Nganda « .

A propos, pour Cédric Aubin Londoumon, il s’agit de « véritable sottise cette idée. Que manque t’il vraiment à ceux qui ont la gestion de ce dossier pour voir même à l’œil nu que telle construction est contre productive à cause simplement de sa proximité au terrain de basket et sera un danger pour les joueurs, spectateurs et les clients du « Nganda « . On n’a Même pas besoin d’avoir le C.E.P.E pour s’en rendre compte voyons.
Stupidité totale et écœurante ».  Même son de cloche de l’ancien international centrafricain, Maixent Magloire Mombollet qui a désapprouvé ce projet et a demandé que le bistrot soit détruit. « Ceux qui ont pris cette décision doivent justement reconnaître leurs erreurs et faire retour arrière en démantelant ce « Nganda » ».

« Inadmissible ! » A tonné Symphorien Crozon de l’ONG sportive Nzangue Communication. « A plus de 200 m oui, mais là, c’est du n’import quoi ». Il a encouragé le lanceur d’alerte Clément De-Boutet M’bamba de lancer une grande pétition « elle fera écho. J’attends pour la signer et faire du bruit à mon niveau ».

Face à cette décision de privilégier la beuverie en détruisant le développement du sport, nous rappelons que le recule du basket centrafricain est imputable aussi à l’absence d’aire d’apprentissage. A la faveur des crises militaro-politiques et de la mauvaise gouvernance du sport, beaucoup de terrains de basket ont été détruits. Les rares qui nous restent doivent être sauvegardés.

Dans l’espoir que la Mairie prenne en considération toutes les déclarations et respectent les aires de jeu et de rassemblement sportif. La Fédération Centrafricaine de Basket-Ball et la Ligue de Basket-Ball de Bangui sont aussi interpellées afin que la pratique du ballon orange se fasse dans de bonne condition.

Fleury Agou

Centrafrique : pas de nouveaux moyens de renseignement pour la Minusca en raison de l’opposition de la Russie

Le 26 juillet, le Conseil de sécurité de l’ONU a prolongé jusqu’en novembre 2017 le mandat des quelque 12 000 Casques bleus de la Minusca déployés en Centrafrique.

La Russie, toutefois, a bloqué un passage de la nouvelle résolution qui prévoyait d’accorder à la Minusca de nouveaux moyens de renseignement, y compris « des capacités de surveillance et d’écoutes » (voir ci-contre). Le délégué de la Russie a-t-il agi de son propre chef ?

Depuis plus de deux ans, le principal leader de la rébellion du nord du pays, Noureddine Adam, circule entre Ndélé, dans le nord de la Centrafrique, et N’Djamena, la capitale du Tchad. Évidemment, l’ancien numéro deux de la Séléka n’a aucun intérêt à ce que l’ONU puisse le suivre à la trace et écouter ses conversations…

jeuneafrique.com 

RDCongo: Antoine Gizenga candidat

Antoine Gizenga

Le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) a déposé la candidature d’Antoine Gizenga à la présidentielle ce mercredi 8 août 2018.

Âgé de 93 ans et se déplaçant en fauteuil roulant, le compagnon de Patrice Lumumba et ancien Premier Ministre de Kabila n’a pas pris sa retraite politique.

En 2008,Antoine Gizenga avait démissionné de son poste de Premier Ministre pour raison de santé. Ci-dessous la déclaration du Premier ministre, recueillie par radiookapi.net:  » On peut aujourd’hui affirmer que, le pays commence à reprendre le bon cap et à connaître une vraie dynamique de redressement et de refondation. Il faut tenir bon et avancer avec détermination. Cependant, pour tout homme, même si l’esprit peut encore être sain et alerte, le corps physique a ses limites dont il convient de tenir compte.

Ancien Premier minstre Antoine Gizenga et le Président Joseph Kabila

C’est pourquoi, après près d’un demi siècle de lutte pour la cause nationale, et plus de 600 jours d’exercice de fonction de Premier ministre, chef du gouvernement, j’ai décidé en ce jour, de présenter ma démission de ce poste auprès du Président de la République, chef de l’Etat. J’ai déposé la lettre y afférente ce jour, à 10h. Nous aurons la réponse du Président de la République lorsqu’il lui plaira de nous la faire savoir ».

Mais revirement 10 ans plus tard.

Donc, le papy a repris ses forces physiques contrairement à 2008 où il déclarait que « le corps physique a ses limites dont il convient de tenir compte »? Hééé pouvoir, quand tu nous tiens.

Fleury Agou

Fin du suspens en RD.Congo : Emmanuel Ramazani Shadary dauphin électoral de J.Kabila

Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), parti au pouvoir, sera le candidat du Front Commun pour le Congo (FCC), sera le candidat de la coalition politique de la majorité présidentielle. La nouvelle a été annoncée par le porte-parole du Gouvernement, Lambert Mende.

Ancien Vice-premier Ministre en charge de l’intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary surnommé « coup sur coup » est un noyau dure. Il fait partie « des personnalités congolaises frappées en 2017 par des sanctions de l’Union européenne pour entraves au processus électoral et violation des droits de l’homme », rappelle le journal panafricain Jeune Afrique.

L’opposition et la société civiles crient victoire :

Le Président congolais, Joseph Kabila a maintenu le suspens jusqu’à quelques minutes de la clôture du dépôt de candidature. « Comme qui ne dit rien consent », l’opposition congolaise et la société civile craignaient que Kabila modifie la Constitution pour briguer un troisième mandat. Une démarche très prisée en Afrique, surtout au centre du Continent. Le contre-pouvoir a manifesté plusieurs fois malgré les violences et les morts d’hommes.

Dans ce bras de fer où l’église Catholique s’est constituée contre-pouvoir, l’Occident est entré dans la danse et a mis la pression sur le PPRD et ses alliés. C’est ainsi qu’à la grande surprise générale, J.P Bemba, le leader du Mouvement de Libération du Congo (MLC) condamné pour des crimes en Centrafrique par la Cour Pénale Internationale (CPI) a été libéré. Ce poids lourd de la politique congolaise, surnommé « mwana mboka » (fils légitime du pays) par ses partisans, paraît l’unique personnalité qui peut vaincre le camp Kabila, car l’opposition a toute la peine à se rassembler et mobiliser ses moyens.

Bravo à l’opposition, à la société civile et à J.Kabila : C’est la RD.Congo et l’Afrique qui gagnent :

Qui féliciter à l’issu de ce bras de fer ? Observateur de la vie sociopolitique africaine, nous ne pouvons que saluer surtout les acteurs congolais.

D’abord, l’opposition et la société civile ont joué leur rôle pour une alternance politique en RD Congo.

Ensuite, le Président Joseph Kabila qui a compris tout l’enjeu des conséquences de son maintien au pouvoir après l’expiration de son mandat constitutionnel, a décidé de se retirer pour une alternance pacifique au Congo. Il sera compté parmi les illustres Chefs d’Etat africain qui ont respecté cette succession par les urnes. La RDC évite par là un bain de sang, car les nerfs étaient surchauffés.

Bravo à l’opposition, à la société civile et à J.Kabila, c’est le Congo et l’Afrique qui gagnent.

Fleury Agou 

Cameroun -Foot: l’international centrafricain B. Zimbori-Auzingoni champion avec Coton Sport de Ngaroua

Le championnat camerounais 2017 – 2018 sourit au Coton Sport de Ngaroua et son milieu de terrain centrafricain, Brice Zimbori-Auzingoni. Le club est sacré champion du Cameroun pour la 15e fois.

Présent dans le club depuis janvier 2018, ce titre honore le joueur et surtout ses nombreux fans centrafricains. Il fait la gloire de son pays et est sur la trace de ses compatriotes Lignanzi Romaric, Salif Keita et Hilaire Momi qui ont écrit l’une de belles pages de l’histoire du Coton Sport de Ngaroua.

Fier, l’aventure du centrafricain continue et tous souhaitent le voir évoluer dans les grands championnats à l’instar de son coéquipier, le tchadien Marius Mouandilmadji. Meilleur buteur du championnat, Marius Mouandilmadji est transféré au FC Porto.

Félicitation au Fauve de Bas – Oubangui et à la République Centrafricaine qui gagne.

Fleury Agou