Destin Damachoua l’homme du match Centrafrique – Sénégal

Sur le parquet du Pavillon Mexaquene de Maputo, l’équipe centrafricaine de basket-ball a loupé une victoire historique contre le Sénégal (65-70) le 23 février dans le cadre des éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde 2019. Les Fauves ont perdu la partie à six (06) minutes de la fin du 4e Carton.

 
Considérés comme un poussin devant l’ogre sénégalais qui alignait des colosses et orgueilleux de leurs médailles de Bronze aux deux derniers Afrobasket (2015-2017), les Centrafricains surtout son meneur de jeu Destin Damachoua ont mis ont difficulté Maleye Ndoye et Xane D’Almeida.
Destin Damachoua, le joueur du Pont de Chéruy (National 2 Masculine Française Poule A) a créé la frayeur aux expérimentés et mondialistes Xane D’Almeida et Maleye Ndoye. Le meneur des Fauves a inscrit 20 points à son compteur et est resté 34mn 57 s sur le parquet. A voir le match et à lire les statistiques de la rencontre, le banc centrafricain n’a pas été prolifique en point contrairement aux sénégalais.
 
William William Kossangue (17Pts et 31 mn 26 s de jeu), Max Kouguere (12 points et 26mn de jeu), Johan Stanley Grebongo (10 Pts, 8 rebonds et 33mn 30 s de jeu) et Jimmy Djimrabaye (6 Pts, 3 rebonds et 22mn 13s de jeu) ont aussi mouillé le maillot pour honorer la RCA, mais dommage.
 
Ce soir du 24 février, les centrafricains croiseront les mozambicains hôtes de la compétition qui sont vainqueurs des ivoiriens (66-53). La victoire devra être une impérative pour les Fauves qui ont l’obligation d’opérer un sursaut afin de « redonner sourire aux centrafricains », comme avait déclaré Johan Stanley Grebongo. Torse bombé et yeux rouges, les Fauves de Bas – Oubangui devront rugir. Rugissez ! Rugissez les Fauves.
 
Allez les Fauves !
Fleury Agou
Publicités

Centrafrique – Basket : Les Fauves quittent Tunis pour Maputo

Les Fauves de Bas – Oubangui

Après une semaine de préparation à Sousse (Tunisie), c’est avec orgueil au front que la sélection centrafricaine de Basket a quitté Tunis à destination du Mozambique ce 20 février pour participer à la phase aller des éliminatoires Fiba de la Coupe du Monde 2019.

Regroupés depuis le 13 février dans la ville balnéaire de Sousse pour se préparer à affronter les équipes du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et du Mozambique, dix (10) Fauves de Bas – Oubangui ont embarqué dans l’avion pour Maputo ce soir. Ce sont : Max Kouguere, Johan Grebongo, Ouango Zachary, Eddy Ngoy, William Kossangue, Yannick Zachee, Gleen Feidanga, Fréderic Tanguy Samedi, Rodrigue Stéphane Kabylo Bereke et Morel Lenguewane. Kurt Curry Axel Wegscheider et le pivot Jimmy Djimrambaye rejoindront la sélection à Maputo.

L’effectif des Fauves a été rajeuni par la sélection de Ouango Zachary, Kurt Curry Axel Wegscheider et Morel Lenguewane. Yannick Zachée et Gleen Feidanga absents de l’Afrobasket 2017 rejoignent la tanière.

Le Capitaine des Fauves, M.Kouguere et Fleury Agou

A Maputo, les centrafricains devront mouiller leurs maillots pour éviter la dernière place du groupe afin de jouer la deuxième phase des éliminatoires. Confiant, le Capitaine des Fauves, Max Kouguere s’est dit en forme pour faire sourire les centrafricains.

Liste des membres de la délégation :

  • Joueurs :
  1. Max Kouguere ;
  2. Johan Grebongo ;
  3. Eddy Ngoy ;
  4. William Kossangue ;
  5. Yannick Zachee ;
  6. Gleen Feidanga ;
  7. Ouango Zachary ;
  8. Fréderic Tanguy Samedi ;
  9. Rodrigue Stéphane Kabylo Bereke;
  10. Morel Lenguewane ;
  11. Kurt Curry Axel Wegscheider ;
  12. Jimmy Djimrambaye
  • Staff Technique:
  1. Maurice Beyina (Directeur Technique) ;
  2. Gabin Ulriche Marida (Coach principal) ;
  3. Gbongo Pokobo Wilfried Robert (Coach adjoint).
  4. Hyppolite Towa (Chargé de matériel).
  • Staff Médical :
    Prisca Tekpa Seneguene (Médecin) ;
  • Manda-Ngombé Silvère (Kiné).

 Fleury Agou

Centrafrique – Basket : Abety Kossi s’engage avec Derklé Basket Loisirs Club (Sénégal)

Abety Kossi Imbangueret en maillot bleu protège sa ball devant son adversaire ivoirienne.

Pièce maîtresse de la sélection féminine centrafricaine de basketball au dernier Afrobasket 2017 au Mali, Abety Kossi Imbangueret II  a séduit les recruteurs par sa prestation. Elle a été engagée par Derklé Basket Loisirs Club, un club de National 1 du Sénégal.

Depuis le 04 février 2018, Abety Kossi Imbangueret II est sociétaire de Derklé Basket Loisirs Club et se trouve au Sénégal. Elle s’est engagée pour 6 mois avec ce club sénégalais qui tente d’imposer sa marque.

 

Co-Meilleure marqueuse avec 21.6 points par match, les statistiques cumulées de d’Abety Kossi Imbangueret II à l’Afrobasket Women 2017 ne se limitent pas là. Elle figure également parmi les cinq meilleures rebondeuses du tournoi avec 9.1 rebonds par match) et se retrouve aussi parmi les joueuses les mieux évaluées de la compétition (15.9 d’évaluation par match) et celles ayant réalisé plus de double-double. Pure produit du

Abety Kossi Imbangueret II portée en apothéose à la fin de l’Afrobasket Dame par ses coéquipières.

terroir, elle était la charpente et la pièce maîtresse de la sélection Dame de la République Centrafricaine à Bamako.

Au Sénégal pays de la Teranga dont le championnat est très prisé et dans lequel évoluent d’excellentes joueuses africaines, la centrafricaine cherchera à imprimer sa marque pour convaincre les recruteurs algériens, angolais et marocains qui ont les regards fixés sur elles.

Bon vent Abety Kossi Imbangueret II, le Sénégal n’est qu’une étape de la carrière prometteuse qui est devant toi.

Fleury Agou

Centrafrique – Basket : « Les choses sérieuses commencent à partir du 29 janvier 2018 », dixit la Fédération de basket

Sélection Centrafricaine de Basket

Il y a quelques jours, sur sa Page Facebook, la Fédération Centrafricaine de Basket-Ball (FCBB). Cette annonce tant attendue était relative aux préparatifs des éliminatoires de la coupe du Monde Fiba 2019 en Chine.

Les présélectionnés locaux ont commencé les entraînements qui prendront fin le 10 Février 2018. Les meilleurs du groupe « seront retenus » pour la deuxième des préparations à Sousse (Tunisie) à partir du 11 février 2018. « Ils seront rejoints par tous les joueurs expatriés disponibles », a indiqué la Fédération.

Mais le point d’ombre de ce regroupement serait l’absence de certains joueurs expatriés (Europe, USA) à ce regroupement de Sousse. Car, la FCBB s’inquiète déjà et a souligné qu’« il se pose un problème de libération pour certains joueurs expatriés ».

Les objectifs de Maputo :

Maputo, la capitale mozambicaine sera l’hôte des équipes Éliminatoires du Groupe D pour la Coupe du Monde FIBA 2019 du 23 au 25 février 2018. Les Fauves de Bas-Oubangui seront en compétition avec les Sénégalais, les Ivoiriens et les Mozambicains. Les trois premiers de la Poule seront qualifiés pour la deuxième phase.

Ainsi, pour les responsables de la Fédération Centrafricaine de Basket-Ball, ces éliminatoires revêtent deux enjeux.

« Le bureau fédéral se bat pour d’une part, pour que la Centrafrique reste en 1ère division parmi les 16 premières Nations Africaines » a indiqué la FCBB. Le deuxième objectif est de profiter de cette compétition pour assoir de nouvelles bases interne qui permettront de remonter la pente, petit à petit, de façon durable, afin de rivaliser avec les meilleures équipes du continent » a souligné la Fédération tout en reconnaissant que le chemin sera lent « car on n’efface pas 31 années d’un seul coup de baguette magique mais, par le travail et avec le concours de tout le monde, nous y arriverons ».

Serge Kette, entraîneur de basket interpelle la Fédération :

Serge Ketté, Coach de basket.

Résident en France, l’ancien coach de Red-Stars qui continue d’apporter son expérience à des centrafricains et des français à dans une tribune interpeller les responsables du basket centrafricain. Comme nombreux fans du ballon orange, il souhaite que toutes les dispositions techniques et administratives soient prises pour la victoire.  » Nous espérons ne plus vous entendre dire si on avait un bon meneur remplaçant, on devait gagner ce match, ou si on avait au-moins des intérieurs rebondeurs de grandes tailles, on gagnait ce match », a-t-il prévenu.

Les interpellations de Serge Kette de Red- Star Ndongo Club ne s’adressent pas seulement à la FCBB mais aussi aux joueurs centrafricains :  » Au niveau des joueurs eux même, est ce que vous êtes maintenant conscients de vos résultats en équipe nationale depuis que vous y faites partie?  » Et encourage la Fédération à impliquer les anciens fauves vainqueurs de Coupe d’Afrique 1987 dans cette préparation.

En attendant, le peuple souhaite que la main soit mise à la pâte avec plus de management pour le développement du basket.

Fleury Agou

Centrafrique : Pas de grand changement dans le Classement FIFA

La Fédération Internationale de Football Amateur (FIFA) a actualisé depuis le 18 janvier le classement mensuel des équipes mondiales. Dans le classement qui ouvre l’année 2018, la République Centrafricaine est dans la deuxième moitié du tableau africain.

La sélection centrafricaine de foot  est classée 32e au plan continental et occupe la 121e place dans le Classement mondial pour le premier mois de l’année 2018. Un classement qui ne réjouit guère et est révélateur du niveau du foot centrafricain qui peine à s’imposer dans le gotha africain du ballon rond.

Dans cette liste, la RCA est devancée par ses adversaires du Groupe H des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. La Côte d’Ivoire est 11e (61e au plan mondial),   la Guinée Conakry 13e  (66e) et le Rwanda est 31e (116).

Sur le podium mondial, l’Allemagne est leader suivi du Brésil et du Portugal. En Afrique, les Aigles de Carthage (Tunisie) grâce à leur bonne prestation lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 ont repris la première au sénégalais.

Comme nous sommes au mois des bilans et de distribution de note, le Cameroun est premier du classement Jeune Afrique 2017 des sélections nationales. La République Centrafricaine est classée 41e par le journal panafricain.

2018 une année de défis pour le foot centrafricain :

Jamais de son histoire, la République Centrafricaine n’a participé à une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations (CAN), ni au Championnat Africain des Nations (CHAN). Imbattables dans leur tanière de Bangui depuis 2012, les Fauves de Bas – Oubangui ont raté ces dernières années leur qualification à la dernière journée des éliminatoires par manque d’expérience soit des joueurs ou de leur staff.

Co-leader du Groupe H avec la Guinée, les centrafricains espèrent arracher leur qualification historique, profitant d’une équipe ivoirienne en construction et de la nouvelle formule de 24 équipes en phase finale en 2019. Mais la sélection centrafricaine dont l’ossature est vieillissante saura gagner ce challenge ?

A suivre…

Fleury Agou

Centrafrique: Sortie de la BD (cartonné) « Maison sans fenêtre »

La bande dessinée de Marc Ellison (Scénario) et de Didier Kassaï (Dessin et couleurs), sera disponible dans les librairie le 07 février 2018.

La version multimédia de cette BD a été un succès et a reçu en décembre 2017 le Prix de la fondation des Nations Unies.  » Les équipes de la Fondation Hirondelle et de Radio Ndeke Luka en RCA ont soutenu leur travail » dans la réalisation de la « Maison sans fenêtre ».

Voici le résumé de cette BD:

En République Centrafricaine, les enfants grandissent dans l’insécurité, la pauvreté, et la malnutrition. Le conflit de 2013 n’a fait qu’exacerber cette situation. Accablés par l’incertitude, ils vivent dans la peur. Dans l’impossibilité de se rendre à l’école, leur enfance est interrompue. Avant même le début de la crise, cette ancienne colonie française était considérée comme le pire pays au monde pour être un enfant. Pourtant, les médias internationaux restent désespérément muets sur cette tragédie :

La République Centrafricaine est devenue « une maison sans fenêtres. » Au travers de dessins, de photos et de vidéos (activées par QR codes), cette BD vous plonge aux côtés des plus démunis de cette « crise oubliée. » Guidé par l’artiste centrafricain Didier Kassai (Tempête sur Bangui), et le photojournaliste britannique Marc Ellison, partez observer le travail des enfants dans une mine de diamants, découvrir la vie dans un camp de réfugiés, et rencontrer les enfants des rues de Bangui.

Merci Didier de nous honorer.

Fleury Agou

Centrafrique : Petit déjeuner de prière pour la paix et le dialogue

RENCONTRE INTERNATIONALE DE BANGUI
Images: M.Kazagui

Personnalités politiques influentes, leaders d’opinion, hommes d’affaires, membres du Gouvernement et de la Présidence, étaient ce matin du 07 novembre 2017 à l’Hôtel Ledger Plazza de Bangui autour du Chef d’Etat et des invités étrangers pour le petit déjeuner de prière baptisé  « Rencontre internationale de Bangui ».

Pays confronté à une crise politico-militaire depuis 2013, les centrafricains peinent à trouver une issue aux problèmes qui les divisent et leurs autorités se tournent vers Dieu pour lui demander sagesse à Dieu dans la conduite des affaires de la cité.

Placée sous le thème de  » Recherche de la paix et la réconciliation nationale en République Centrafricaine », cet échange dénommé « petit déjeuner de prière » a regroupé « les personnalités élevées en dignité, qui ont une influence sur la vie socio- politico-économique de notre pays permettra à tout un chacun de rechercher la face de Dieu en vue de trouver des solutions à tous les maux qui minent notre pays », a-t-il expliqué à http://www.acap.cf.

Dans sa communication, le Chef d’Etat centrafricain, Faustin Archange Touadéra a salué cette initiative qui est un espace de dialogue et rassemble les décideurs centrafricains : «  Aujourd’hui, le temps de Dieu est arrivé où tous les hauts cadres de la RCA au-delà de leurs divergences politiques parfois confessionnelles, socio-économiques et culturelles dans l’humilité, ont recherché ce qui est bon, agréable et parfait pour notre pays ».

Opportunité pour le N°1 de la RCA d’interpeller ses compatriotes pour qu’à l’unisson ils développent leur pays.  « Je demeure le serviteur du peuple, c’est pourquoi je tends ma main et je continuerai à tendre ma main à tous mes compatriotes pour qu’ensemble nous bâtissions une nation  unie et prospère à travers la paix et la réconciliation » a rapporté la Radio Ndeke Luka.

Le président de la rencontre internationale de Berlin présent à Bangui, l’Honorable Rudolph Decker a indiqué que cette rencontre marque un tournant en Centrafrique. « Pour moi, je vois que cet évènement n’est pas seulement pour aujourd’hui. Nous avons commencé des relations entre nous et nous allons continuer jusqu’à la mort « , a-t-il souligné.

Cette idée de prôner le dialogue sur les vertus divines est appréciée par les politiciens centrafricains. Bertin Bea, secrétaire général du parti travailliste KNK  a estimé que  » le processus va peut-être lent ou long, l’essentiel est qu’aujourd’hui, on commence à amorcer la question du dialogue ». Saluant cette démarche, B.Bea a souligné que  » le Chef de l’Etat a affirmé son leadership en rassemblant autour de lui ses frères et sœurs  » en ajoutant que  » c’est dans un dialogue permanent entre centrafricains que nous finirons par trouver des solutions ».

Vu le succès de cette initiative née aux États-Unis, environ plus de cent pays l’ont adoptée. D’après le Révérend pasteur Augustin Hibaïlé, Vice-président du comité d’organisation de la Rencontre internationale de Bangui,  » le petit déjeuner de prière tire son origine dans le chapitre 21 du Livre de Jean, dans la bible « . Le serviteur de Dieu a rappelé que  » les conseillers du Président Eisenhower lui ont suggéré qu’avant les activités de la Maison Blanche, il fallait se remettre à Dieu pour que l’esprit de l’homme qui est limité soit illuminé par l’esprit de Dieu « , lit-on sur l’Agence de Presse Centrafricaine.

Fleury Agou