Centrafrique : Les Fauves de Basket débutent le tournoi de repêchage au Mali

Le tournage de repêchage pour le dernier qualifié après le désistement du Congo Brazza à l’organisation de l’Afrobasket 2017 commence ce soir à Bamako (Mali). Trois équipes se mesureront sur le parquet pour arracher l’ultime ticket : le Centrafrique, le Tchad et le Zimbabwe.

A 19h00, les hommes de Maurice Beyina, conseiller spécial et directeur technique par intérim de l’équipe débuteront le tournoi devant une sélection zimbabwéenne. Le capitaine des Fauves de Bas-Oubangui, Max Kouguéré et le pivot, Jimmy Dimrambaye, surnommé le contrôleur aérien sont arrivés à Bamako.  Mike Mokongo, Stanlez Grebongo meilleur marqueur et rebondeur du tournoi de la Zone 4 en avril à Bangui, William Kossangué Febou, Grebongo, Mbombo, Ndjada et Kabylo sont présents dans la capitale malienne. Ces Fauves en furie après la débâcle de Bangui pour des raisons endogènes et exogènes sont décidés de s’approprier le dernier ticket. Pour le président de la Fédération centrafricaine de basketball, Isidore Embola, cette compétition est un enjeu : « la RCA doit se qualifier à l’Afrobasket 2017 afin que le pays reste dans la première division de cette discipline en Afrique. Cela lui permettra de participer au tournoi qualificatif à la coupe du monde de basketball ».

Vainqueur d’une Afrique du Sud 70 – 68 il y a quelques, les zimbabweens joueront sans Vitalis Chikoko, qui ne fera pas le déplacement de Bamako. Dernier, il n’entend pas moins faire du bruit à Bamako. Blessé en avril dernier, Vitalis Chikoko le joueur de l’Elan Béarnais est l’une des révélations du championnat français cette année.

Innocent Sithole, l’entraineur adjoint de l’équipe a déclaré NewsDay Sport que « nos chances de qualification sont cette fois très bonnes et nous nous rendons à Bamako avec la ferme intention de remporter le tournoi qualificatif. Au niveau préparation, nous sommes bien plus prêts que le mois passé ».

Selon des observateurs de basket, la République Centrafricaine pourra remporter la première place du tournoi après le désistement du Cap-Vert et de l’Algérie. Au dernier classement mondial FIBA, la RCA est  57e, le Tchad 89e et enfin le Zimbabwe 91e.

Les deux équipes étaient il y a deux ans à l’Afrobasket 2015 en Tunisie. Les centrafricains étaient 14e et le Zimbabwe 16e.

 

Fleury Agou

Centrafrique – Football : Défaite des Fauves en amical face à l’équipe B du Maroc

RCA – MAROC

En stage à Rabat depuis 18 mars en prélude aux éliminatoires de la CAN 2019, la sélection centrafricaine a livré un mach amical, hier 24 du mois contre l’équipe B marocaine.  Les Lions de l’Atlas ont emporté 2  – 1 dans ce math plein d’enjeux surtout pour  les centrafricains.

Les hommes d’Hervé Loungoundji se sont mesurés hier après – midi avec l’équipe B du Maroc au stade de Rabat vide de supporters. Quelques étudiants et stagiaires centrafricains ont fait l’acte patriotique d’aller soutenir leurs ambassadeurs du foot.

Profitant d’une passe ratée, les Lions de l’Atlas ont récupéré le ballon et réalisé une touche collective qui a permis au maillot 23 d’ouvrir le score à la 15e minute.

Dès les premières secondes de la seconde partie, un défenseur marocain commet la même faute centrafricaine qui est exploitée par Louis Mafouta qui transmit la balle à Foxi Kéthévoama qui à son tour trompa le gardien et marqua le but égalisateur des Fauves de Bas – Oubangui. Puis sur un coup-franc tiré de la gauche vers la droite par le N° 8 marocain, son coéquipier seul devant G.Lembet a doublé la mise.

SUPPORTERS DES FAUVES DE BAS – OUBANGUI

Défaits lors de ce premier match amical, le nouveau Fauve, Louis Mafouta a montré ses griffes. Si beaucoup pensent que ce match est sans enjeu, nous pensons autrement.

Eliminés de l’Afrobasket 2017 à domicile par la RDC, les centrafricains ne sont pas prêts à digérer, une victoire des Fauves redonnerait sourire à ce peuple qui a surtout tire sa joie dans le sport et raffermit son unité lors des grandes rencontres sportives. Aussi, remportant deux victoires en match amical, la sélection centrafricaine pourrait améliorer son rang dans le classement mensuel de la FIFA. Si les Fauves ont laissé filer leur chance, ce n’est pas le cas de leurs adversaires marocains (équipe B). Ils voulaient cette victoire pour s’imposer en équipe A, même si la sélection principale a battu le Burkina-Faso 2 – 00 dans la même soirée.

L’équipe centrafricaine privée de plusieurs cadres a montré au cours de ce match ses faiblesses en l’absence de son joker M. Limane absent au regroupement sur autorisation du staff, de V. Mabidé et H.Momi. Ces deux derniers « se sont présentés en retard à l’hôtel, ont été exclus du stage », s’était justifié la fédération. H. Habibou de Racing Club de Lens est rentré en France pour « des soucis personnels », a encore affirmé la Fédération.

Lundi 27, les Fauves joueront leur deuxième match contre la Gambie. La qualification à la CAN 219 sera une conquête difficile pour les Fauves, faut l’avouer. Les ivoiriens ont gagné 2 – 0 les russes au stade de Krasnodar. Le Rwanda qui a recruté le technicien allemand, Antoine Hey voudra aussi etre au rendez-vous de 2019.

Fleury Agou 

Eliminatoire Afrobasket 2017 : La RDC convoque 20 Léopards

Léopards à l’entrainement

Le staff technique de la sélection congolaise (RDC) de basketball a convié 20 joueurs pour le stage de préparation en vue de la double confrontation face à la République Centrafricaine la semaine prochaine à Bangui. Comme leurs ultimes adversaires les Fauves de Bas – Oubangui, les Léopards de la RDC  sont au vert dans leurs capitales respectives.

La légion étrangère congolaise est composée de l’inamovible Ntumba Mohammed, capitaine des Léopards depuis 2005. Pensionnaire du Club Hammamet (Tunisie), auparavant en Australie à Albury  Wodonga. Il fera le déplacement de Bangui en compagnie de deux anciens joueurs évoluant dans le même championnat que lui, le pivot Gégé Kizubanata (2.05m) qui traine une longue carrière pro, présent en 2007 à l’Afrobasket angolais (actuellement pensionnaire de l’Esperance Sportive de Tunis en L2), et E.Shonganya joueur de Nabeul (L1). Maxi Munanga évoluant en Algérie très brillant la saison passée à Kinshasa. Loo Yele (2.02 m, pivot, 35 ans), ancien joueur d’Asker Aliens en Norvège Asker et du Club Africain en Tunisie a été aussi rappelé en présélection, a publié le blog sportif Kinbasketball.

Les locaux du club Bc Terreur, J.Kambala, K.Bayombo, A.Tshimbau ont été convoqués. Tandis que New Generation, vainqueur de la coupe du Congo, a vu convoqué ses joueurs : Kasongo Kasasa Bobo, P.Mokiango, E.Isungu et H. Kabasele Kasonga. Sont aussi présélectionnés les sociétaires de la SCTP (Société Commerciale de Transport et des Ports) ex-Onatra, C.Nyamazomi et P.Buzangu, ancien du BC SCTP, sacré meilleur Tripointeur de la saison passée et révelation de l’Afrobasket U18 en 2016 au Rwanda.

D’autres joueurs dont les noms de club n’ont pas été cités – surement sans contrat- font partie des 20 convoqués. Il s’agit de M.Buzangu Tumba, dont la présence est incertaine, de Biduaya Kelende
et H.Lisimo. J.Buzangu, Docta Mutombo Lukusa (ancien de l’Afrobasket 2007, 36 ans) et enfin, Aluma Saluma Jericho sur la liste des managers Buzangu Charly (New generation, U18) qui s’est fait un nom à Kigali et Kiembe Papy (V.Club).

Seuls douze (12) joueurs seront retenus et pour jouer la double confrontation avec les centrafricains le dimanche 19 mars  et lundi 20 mars 2017.

La RCA veux retrouver sa gloire perdue et la RDC en quête de titre :

Avec le désistement de la Guinée Equatoriale l’erreur n’est pas permise aux Fauves de Bas-Oubangui dont la victoire revêt plusieurs enjeux. Faire du basket un catalyseur de paix et reconquérir la gloire perdue après leur sacre de 1987.

Basketteurs centrafricains

Déjà des joueurs expatriés sont arrivés d’Europe, notamment M.Mokongo, S.Pehoua, Willian Kossangue, Guy Kodjo et le pivot Saladim. Le staff technique des Fauves est en pourparlers avec Gravelines Dunkerque qui n’a pas encore libéré le pivot centrafricain Jimmy Djimarambaye (2,03 m) qui est indispensable dans la raquette. Il livrera un match de championnat samedi à 20 h. Son compatriote Johan Grebongo (2.04 m), p est dans la même situation et les centrafricains implorent le ciel que ces deux joueurs soient libérés à temps.

Pareil pour Max Koungueré, le capitaine des Fauves qui évolue à Antibes (ProA) qui jouera demain, 17 mars contre Strasbourg, a maintenu son joueur. Il sera à Bangui surement avec un léger que tous espère ne sera pas une entorse à la qualification.

L’engouement qui anime joueur et supporters centrafricains pour cet éliminatoire n’est pas le même en RDC où il n’y a pas assez de mobilisation autour du basket, a noté une source à Kinshasa. Mais on note une détermination chez les Léopards. Le géant congolais de la NBA, Bismack Biyombo avait affiché sa volonté de jouer pour son pays la RDC, surtout que l’Afrobasket sera organisé à quelques kilomètres de Kinshasa. En compagnie de la légion étrangère mis la main à la poche pour motiver les Léopards.

Fleury Agou

Gabon : la défaite du PSG fait un mort à Libreville  

Le jeune supporteur gabonais du PSG a, selon une source judiciaire, poignardé la victime au cou à Libreville lors d’une rixe.

Un jeune supporteur gabonais du Paris Saint-Germain a tué un de ses amis, qui l’avait excédé par ses moqueries après la débâcle mercredi soir du club parisien face au FC Barcelone en Ligue des champions de football, a indiqué vendredi une source judiciaire.

Le supporteur gabonais, âgé de 18 ans, a poignardé la victime au cou dans la nuit de mercredi à jeudi à Libreville, selon cette source, confirmant à l’AFP une information publiée en une du quotidien L’Union.

Les deux hommes avaient regardé ensemble le match dans un bar de « Derrière la prison », un quartier populaire de la capitale gabonaise, où ils avaient consommé plusieurs bières, raconte l’Union.

L’auteur du coup fatal, visiblement en état d’ébriété n’a pas supporté les moqueries de la victime à son égard, après la déroute 6 buts à 1 des Parisiens, poursuit l’Union, ce qu’a confirmé à l’AFP la source judiciaire.

La victime est apparemment décédée sur le coup et son meurtrier présumé a été arrêté. Il a reconnu son geste tout en assurant qu’il n’avait pas l’intention de donner la mort.

La large défaite du PSG l’élimine de la Ligue des champions, alors que le club parisien semblait avoir assuré sa qualification en l’emportant 4-0 au match aller.

AFP

Centrafrique – Football : Moussa Limane pourrait intégrer l’Esperance de Tunis

MOUSSA LIMANEL’attaquant centrafricain Moussa Limane évoluant en D2 Kazakh serait courtisé par l’Espérance Sportive de Tunis.

L’international Moussa Limane, joueur du FC Kaspyi (Kazakhstan) serait en pourparlers avec le club tunisien de l’Espérance Sportive de Tunis pour le Mercato d’hiver, a rapporté le site www.kawarji.com.

Le recrutement du centrafricain est subordonné par  » le départ de quelques éléments de la formation Sang et Or au prochain mercato, et surtout celui de Bernard Bulbwa « , a souligné le journal en ligne. Actuellement en vacances à Bangui, le joueur n’a pas encore confirmé cette information.

Moussa Limane est le joker de la sélection centrafricaine qui a brillé pendant les éliminatoires de la CAN 2017. Dans un Centrafrique en guerre, le joueur ne cesse pas de s’investir pour la paix dans ce pays en multipliant des gestes en faveur de la cohésion sociale. Agé de 24 ans, il avait évolué au club soudanais d’Al Ahly Shendy.

Fleury Agou

 

Gabon: Démarrage de vente des tickets de la CAN 2016

Mascotte de la CAN 2017

Mascotte de la CAN 2017

La vente des quelques 500 000 tickets des 32 matchs de la prochaine CAN au Gabon s’est ouverte ce jeudi.

Le Comité d’Organisation a également indiqué que ces billets seront en vente dans les perceptions et les trésoreries des quatre villes-hôtes dont Libreville, Port-Gentil et Oyem.

Les billets coûteront entre 500 et 40 000 Francs CFA sauf pour la cérémonie d’ouverture le 14 janvier à Libreville où les places coûteront de 2000 à 20 000 CFA.

La CAN au Gabon débutera au Stade de l’Amitié avec le match entre le Gabon et la Guinée-Bissau suivi du Burkina Faso-Cameroun.

La finale sera jouée le dimanche 5 février au Stade de l’Amitié.

http://www.bbc.com

Centrafrique : Un Architecte projette de valoriser la culture Pygmée par un centre

pygmee

Architecte Nganyadé Zowé Vahid en toile de fond la maquette du centre culture.

Après la soutenance de son Mémoire D’Architecte sur le  » Centre de mise en valeur de la culture Pygmée en République Centrafricaine », à l’Université Ibn Khaldoum de Tunis en juillet 2016, Nganyadé Zowé Vahid veut matérialiser son idée. Il a présenté le 21 novembre 2016 à l’Alliance Française de Bangui son Mémoire.Fra

Pour sauvegarder les Pygmées qui disparaissent à petit feu par les actions anthropiques, des chercheurs et des ONG ne cessent de concevoir des stratégies et des plans pour préserver cette population. Ainsi, dans le cadre de l’obtention de son diplôme de fin d’études d’Architecture, Nganyadé Zowé Vahid avait présenté un Mémoire de fin d’études sur le Centre de mise en valeur de la culture Pygmée en République Centrafricaine.

Comme la matérialisation de ce projet lui tient à cœur, avec le concours de l’Alliance Française de Bangui, il a exposé à l’auditorium de ce centre culturel les grandes lignes de son travail en présence de nombreux étudiants et de personnalités. Il a souhaité la création d’un centre culturel Pygmée sur le model du plan architectural qu’il a réalisé.

Sur ce projet, le Directeur de l’Alliance française de Bangui, Olivier Collin s’est dit  » impressionné par la qualité du travail « , avant de déclarer que le  » Centrafrique a besoin de valoriser sa culture après les années troubles « . Il a ajouté que Nganyadé Zowé Vahid fait partie de ces gens qui montrent que la RCA a du talent ».

Poursuivant, il a marqué son soutien à ce projet qui l’intéresse, raison pour lui d’inviter le chanteur Kamel Zakri, qui a 17 ans de collaboration musicale avec des Pygmées Aka de Centrafrique. Avant d’ouvrir son Mémoire pour le présenter à l’assistance, l’Architecte a remis une copie de son travail au Directeur de l’Alliance française de Bangui, Olivier Collin.

Nganyadé Zowé Vahid a rappelé que « les peuples autochtones représentent 6% de la population mondiale. En Afrique, il ne reste que deux peuples aborigènes, les bushmen et les Pygmées dont environ 300.000 vivent en Afrique Equatoriale ». Selon lui, ces populations autochtones sont   » en voie d’extinction » et a des modes de vie qu’il faut valoriser par la création d’un centre culturel Pygmée au model du plan architectural qu’il a conçu. D’après lui, le centre aura plus de 4 ha et pourra être construit à la sortie de Mbaiki sur la route de Boda. Sur ce site, les visiteurs pourront s’imprégner de la réalité Pygmée. Ce centre sera construit  par « du bois local résistant ».

Selon le concepteur du plan architectural du centre, la construction de pareille infrastructure culturelle a un double profit. Il servira  d’abord à  » valoriser la culture Pygmée  » et « attirera sans doute des touristes, curieux du mode de vie des populations autochtones ». Avant de clore son exposé, il a exhorté le pouvoir et les organisations à s’investir pour la préservation de cette richesse culturelle.

Cette présentation a retenu l’attention de l’assistance qui a jeté des fleurs sur l’Architecte qui a leur avis a travaillé sur un  » sujet original » tout en souhaitant réussite à ce projet et le concepteur du plan architectural du centre.

F.A