Centrafrique-Foot : SCAF leader du Championnat de Bangui à mi-saison

Crédit -photo F.Wambobo

A l’heure où les fanatiques du ballon rond sont accrochés à la Coupe du Monde en Russie, le Championnat de la Ligue de Bangui qui est à mi-parcours est en pause après onze (11) Journées.

En Division 1, c’est le Stade Centrafricain (SCAF) qui est leader, tandis qu’en Division 2, AS Kpètènè mène la danse. Il faut noter que l’arbitrage a été vraiment contesté lors du duel SCAF – DFC8.

Le leader du Championnat national est actuellement le Stade Centrafricain (SCAF) qui semble profiter de la mauvaise entame d’Olympique Real de Bangui. Le club de Boy Rabe comme l’appelle affectueusement les fans a vingt quatre (24) points à son compteur. « Il a remporté 8 matchs et est dans l’attente de la décision de la ligue pour prendre trois (03) points de plus ou rejouer contre DFC8 », a rapporté Fridolin Wambobo.

Totalisant vingt points chacun, Les Anges de Fatima, l’AS Tempête et le champion en titre, Olympique de Bangui sont les poursuivants de Stade Centrafricain.

En D2, AS Kpètènè qui a juré de remonter en D1 s’est imposé dans la course à mi-parcours. Sept (07) matches nuls et quatre victoires sont à son actif.  « Il totalise 25 points, 4 nuls et 7 victoires. Il est secondé d’Esperance du 5e 23 points et Castel Foot 22 points. C’est depuis trois ans que cette jeune formation manque de peu sa remontée en première Division », a commenté la même source. Il est suivi par Espérance du 5e (23 points) et Castel Foot (22 points).

Arbitrage critiqué et agressé :

Le duel SCAF – DFC8 laissera un goût amer et sera un mauvais souvenir pour les arbitres et les supporters. Il y a quelques jours, les officiels de ce match ont été attaqués par les fanatiques du DFC8 qui ont contesté le penalty que l’arbitre a sifflé contre leur club qui menait 2-1. Pour eux, il s’agissait d’une manœuvre pour que ce club remporte le championnat.

Officiels du match DFCA8 -SCAF
Crédit-photo B.Gbélo

Cette agression mérite une sanction à l’encontre de ses auteurs et les officiels doivent aussi jouer leurs rôles en respectant leur éthique pour l’honneur de notre foot.

Une chose aussi à déplorer est l’absence des Forces de Sécurité pendant les matches du championnat, cette faute incombe à la Ligue qui doit prendre les mesures de sécurité avant toutes rencontres.

En attendant la reprise de la phase retour du Championnat de la Ligue de Bangui, la Coupe du Monde 2018 déchaîne la passion et fait oublier un temps peu au peuple cette crise militaro-politique qui freine tout effort de développement socio-économique.

Fleury Agou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s