Centrafrique : La mission de formation de l’armée par l’U.E saluée par la France  

Coopération-centrafricano-européenne-« La France se réjouit de la décision prise le 19 avril 2016 par le Conseil des Ministres de l’Union Européenne, comme elle le souhaitait, d’établir une nouvelle mission européenne de conseil et de formation opérationnelle auprès des Forces Armées Centrafricaines. « 

Dans un communiqué publié par le Ministère français des Affaires Etrangères, le 20 avril 2016, le Quai d’Orsay rapporte que  » cette nouvelle mission, demandée par  M. Touadéra, Président de la République centrafricaine, prendra dès cet été le relais de l’actuelle Mission De Conseil Et D’assistance Européenne « EUMAM RCA », dont l’action a été positive pour accompagner la stabilisation du pays.  » Il estime que « EUTM RCA contribuera à la restructuration des Forces Armées Centrafricaines au service du peuple et des autorités démocratiques de ce pays. « 

            Pour la France, « cette décision témoigne de la détermination de l’Union Européenne à appuyer, dans tous les domaines, l’action des autorités centrafricaines au service du relèvement de leur pays  » lit-on dans le communiqué.

            Cette décision de l’UE est saluée aussi par des observateurs politiques centrafricains, sinon elle semble incomplète, puisque, l’Armée Centrafrique est sous embargo des Nations Unies. Peut être que cette sanction qui prive depuis 3 ans les Forces de Défense et de Sécurité Centrafricaine de ses outils de travail serait sur le point d’etre levée, car « on ne peut former des soldats et s’abstenir de leur fournir les moyens de défense », commentent-t-ils.

            Hôte du Président F. Hollande ce soir à l’Elysée, les centrafricains souhaitent que leur nouveau Président demande le soutien de la France pour la levée de l’embargo qui vise depuis trois (03) l’Armée Centrafricaine. Dans ce élan de relèvement des institutions de la république, les nouvelles autorités de Bangui et surtout le chef de la diplomatie centrafricaine, C.A Doubane connaissant parfaitement les arcanes des Nations Unies devra s’évertuer à convaincre le Comité des sanctions de l’ONU afin de mettre un terme à cet embargo.

Fleury Agou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s