Centrafrique: Bambari renoue avec la violence

SELEKALa ville de Bambari a vibré au rythme des canons dans la soirée d’hier. Un groupe d’hommes armés assimilés aux peulhs auraient attaqué le site des déplacés de la Sangaris.

Selon nos informations, cette attaque a fait trois morts et plusieurs blessés. Une source locale contactée ce matin a expliqué les circonstances en ces termes « hier en fin d’après-midi, une femme à la recherche d’eau, a été kidnappée par des peulhs armés. Deux autres personnes qui étaient sur les lieux ont été abattues par ces hommes. Le bilan fait état de trois morts dont deux hommes et une femme identifiés sur le site des déplacés Sangaris de Bambari et des personnes blessées. Vue de l’ampleur de l’évènement, les déplacés ne pouvaient pas rester sur place ».

Selon cette source, la situation est encore tendue à Bambari et les services administratifs sont paralysés.

Le porte-parole de le  Minusca à Bambari a annoncé l’intensification des patrouilles militaires dans la ville de Bambari pour faire face à cette situation. Il a aussi rappelé aux groupes armés du pré-DDR lancé « nous sommes en train de suivre de près la situation. Nous appelons ces groupes armés au calme et surtout au respect du programme pré-DDR qui est déjà lancé. Mais déjà, les patrouilles sont multipliées dans la ville » a indiqué le porte-parole de la Minusca de Bambari.

Ce regain de violence est signalé après un certain d’accalmie constaté dans la ville de Bambari où sont basés les Antibalaka et plusieurs tendances Séléka.

rjdh.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s