Centrafrique : A. G. Dologuele F.A Touadera le fair-play pour la paix

Déclaration du Anicet Georges Dologuele

Déclaration du Anicet Georges Dologuele

Anicet Georges Dologuele, a reconnu la victoire de son principal challenger, Faustin Archange Touadera, élu président samedi 20 février 2016 avec plus de 62,71%des voix.

Samedi dans la soirée, après la publication provisoire des résultats de la présidentielle par l’Agence Nationale des Elections (ANE), le candidat de l’Union pour le Renouveau Centrafricain (URCA) A. G. Dologuele a approuvé le verdict des urnes au nom de la paix dans une déclaration à son domicile. « Pour la paix, je fais donc le choix de respecter les résultats publiés par l’A.N.E, de renoncer à saisir la Cour Constitution de Transition de tous recours en annulation et de reconnaitre F.A Touadera comme Président de tous les Centrafricains », a affirmé A. G. Dologuele.  » J’invite mes militants, sympathisants et alliés, à garder le calme, dans l’esprit de notre devise et à accompagner le nouveau Président de la République dans l’œuvre de la réconciliation et de redressement de notre cher et beau pays. Je lui souhaite bonne chance et que bénisse la République Centrafricaine » a déclaré le leader de l’U.R.C.A.
Ajoutant que dans son annonce, A. G. Dologuele a dénoncé les déficits qui ont émaillé le suffrage.

L’image du Centrafrique rehaussée :
CENTRAFRIQU'UNLes consultations électorales permettront au Centrafrique de renouer avec la légalité constitutionnelle interrompue par le coup de force de la Seleka en mars 2013 qui a mis un terme au pouvoir de François Bozizé et a brisé le tissu social et économique. L’espérance est grande que ce pays retrouve l’intégralité de son unité après ces élections. Cet espoir se justifie par le geste que le perdant A. G. Dologuele a eu l’élégance de faire, en reconnaissant la victoire de son challenger. Geste suffisamment rare sous d’autres cieux. Il faudra admettre aussi que par ce scrutin, comme celui de 1993, les Centrafricains ont donné, une leçon de démocratie.

L’heure de grands challenges :

Faustin Archange Touadera

Faustin Archange Touadera

L’élection de F.A Touadera siffle la fin de la Transition et sonne l’ouverture de la saison de challenges. Le chantier est colossal en rapport avec la situation dans laquelle le Centrafrique est plongé et les aspirations sociales des populations sont surtout grandes. F.A Touadera et la future équipe gouvernementale ne devront avoir aucun répit, car le peuple sera intransigeant et voudra le concret. Aussi, face aux défis de l’heure, le peuple aura cette obligation de retrousser les manches et s’atteler au développement du Kodro (pays) et reconstruire le Centrafriq’un.

F.V Agou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s