Faustin Archange Touadera

Faustin Archange Touadera

Simplice Sarandji, directeur national de campagne du candidat Faustin Archange Touadéra, a mis en garde contre toute tentative de fraude visant, selon lui, à manipuler les résultats de la présidentielle. Il l’a dit lors d’un point de presse tenu ce matin à Bangui.

Simplice Sarandji a accusé le rapporteur général de l’Autorité Nationale des Elections d’avoir eu nuitamment une rencontre avec le candidat Dologuelé « tard dans la nuit d’hier, j’ai été informé de ce que le rapporteur général de l’ANE, Mr Julius Ngouande-Baba a rencontré vers 21 heures le candidat Dologuelé, cela en privé. Cette attitude est tendancieuse et condamnable. Nous la condamnons avec rigueur » a confié le directeur de campagne de Touadéra. Ce dernier dit avoir informé la présidente de l’Autorité Nationale des Elections de cette situation. Pour Simplice Sarandji, il y a réelle volonté de manipuler les données.

Contacté par le RJDH, Julius Ngouande-Baba, rapporteur général de l’Autorité Nationale des Elections a qualifié cette accusation de machination sans  aucun fondement. Il a nié avoir eu une rencontre en privé avec le candidat Anicet George Dologuelé «  j’ai trop à faire au niveau de l’Autorité Nationale des Elections pour répondre à ces genres d’imagination qui n’ont aucune base réelle » a confié le rapporteur de l’ANE.

Le candidat de l’URCA Anicet George Dologuelé, mis en cause dans cette affaire a nié, lui aussi les faits qu’il a considérés comme de fausse rumeur « pourquoi dois-je rencontrer un membre de l’ANE ? Si c’est en rencontrant un membre de l’ANE que les élections doivent être gagnées, c’est très simple, on l’aurait emporté dès le premier tour » a-t-il déclaré au RJDH dans un appel téléphonique au début de l’après-midi de ce mardi.

Le camp de Touadéra aurait demandé une rencontre avec le G8 pour discuter de ce dossier. Dans les couloirs de l’ANE, on préfère se réserver sur cette affaire qui, si elle était confirmée jetterait du discrédit sur le bureau de cet organe technique en général et sur le commissaire Julius Ngouande-Baba mis en cause dans ce dossier, en particulier.

C’est le fauteuil et l’avenir de ce commissaire et porte-parole de l’ANE qui sont en jeu. L’accusé pourrait avoir aussi affaire avec la justice centrafricaine.

Selon nos informations confirmées par un commissaire de l’ANE, une enquête est déjà ouverte sur cette affaire.

Rappelons que les premiers résultats provisoires de la présidentielle ont été rendu public cet après midi. Le commissaire Julius Ngouande-Baba qui avait l’habitude de rendre public ces données, n’était pas devant la presse. C’est son collègue de la logistique Moroubou qui s’en est occupé. Son absence est-elle liée à cette affaire ? Difficile de le dire à l’heure actuelle.

rjdh.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s