Centrafrique:RCA: La ministre du Développement « satisfaite » du maintien d’unités françaises

Au lendemain de l’annonce par la France son souhait de mettre fin à son opération Sangaris en Centrafrique

RCA: La ministre du Développement "satisfaite" du maintien d'unités françaises

La ministre d’Etat centrafricaine au Développement, Marie Noëlle Koraya, s’est dite, lundi, « satisfaite de la décision de la France de maintenir des unités militaires pour participer à la formation des Forces armées centrafricaines ».

Commentant dans une déclaration à Anadolu le souhait exprimé, dimanche, par la France de mettre fin à son opération militaire en Centrafrique, courant 2016, la ministre a déclaré que: « Les unités françaises qui seront maintenues (après la fin de l’opération) aux côtés de la force européenne (EUMAM) aideront la RCA dans la Réforme de son secteur sécuritaire ».

Le ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian, avait annoncé, dimanche que la France souhaitait mettre fin à son opération militaire en Centrafrique, « Sangaris », dans le courant de l’année 2016.

« L’objectif c’est que l’opération Sangaris en tant que telle s’arrête. Je souhaite que cela soit fait au cours de l’année 2016 et qu’il reste sur le territoire de Centrafrique de petites unités comme c’était le cas auparavant », a-t-il précisé. Une décision qui s’explique, selon lui, par les progrès réalisés en matière de sécurité dans ce pays.

Interrogé à ce propos par Anadolu, Mohamed Moussa Dhaffane, président de la Séléka Rénovée, a, pour sa part, jugé que « le départ de Sangaris n’est pas problématique ». « Il suffit pour maintenir la paix que les hommes politiques centrafricains respectent les engagements pris lors du Forum de Bangui », a-t-il ajouté.

« Le retrait de Sangaris n’est pas une mauvaise nouvelle puis qu’elle était déployée au plus fort de la crise inter-communautaire », a pour sa part, soutenu, Didatien Kossimati, membre du bureau politique du parti « Kwa na kwa », de l’ancien président François Bozizé, et qui a soutenu la candidature de Faustin Archange Touadera ( affrontera Anicet Dologuélé lors du second tour de la présidentielle le 14 février).

« Bien que le travail rendu par cette force est à saluer, on ne peut nier que son image a été ternie par les agressions sexuelles contre des mineurs qu’on reproche à ses éléments », a-t-il ajouté.

Sangaris a été lancée en décembre 2013 et compte actuellement 900 soldats. Elle a été citée dans plusieurs affaires de viols contre des mineurs centrafricains.

aa.com.tr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s