Centrafrique : La MINUSCA plaide non coupable et change de dispositif sécuritaire

 Parfait Onanga-Anyanga,Chef de la MINUSCA,

Parfait Onanga-Anyanga,Chef de la MINUSCA,

Après les crimes perpétrés par la bande armée du Km 5 dans le 3e, 6e arrondissement de Bangui et une partie de Bimbo 3, la population centrafricaine reproche à la Minusca son impartialité dans la gestion de la crise, ce qu’elle rejette.

         Face à cette accusation de passivité et de complicité reprochée à l’organe onusien en Centrafrique, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca ) n’est pas restée muette. Lors de sa conférence hebdomadaire, son porte-parole, Monteiro Vladimir à infirmer cette dénonciation, rappelant l’objectivité qui anime cette institution.

 » Nous travaillons d’abord pour la protection de la population civile et d’une manière impartiale, nous ne distinguons pas la population centrafricaine. La Minusca assure ses patrouilles dans la ville de Bangui pour ne pas qu’elle perde ces activités économiques.  Dans le cadre de transfert des blessés la Minusca le fait aussi sans distinction de personne « , a indiqué  Monteiro Vladimir.

         Le porte-parole de la Minusca a rappelé l’actif de la mission dans la consolidation de la paix en République Centrafricaine. Pour lui,«  la crise actuelle, il faut la comparer à d’autre crise. Comment serait la situation  si la Minusca n’était pas présente? Le mieux c’est d’aider la Minusca afin de rétablir la paix dans ce pays, car nous sommes en train d’augmenter notre effectif « . Monteiro Vladimir a fait remarqué que «  la Minusca va aussi travailler pour renforcer les forces de défense nationale,  car il revient à ces forces de mener les activités afin de ramener la paix mais avec notre soutien.« 

Renforcement du dispositif sécuritaire :

Après cette flambée de violence dans la capitale centrafricaine, la Minusca a changé son dispositif sécuritaire, a annoncé son chef, Parfait Onanga.   » L’Etat-major conjoint de Bangui, jusqu’alors dirigé par la Police et désormais est passé sous commandement militaire. Cela  afin de mieux répondre à une situation extraordinaire engendrée par les nouvelles menaces sécuritaires dans la capitale centrafricaine. Pour ce faire, des moyens militaires et des effectifs supplémentaires ont été mis à la disposition de l’Etat-Major « , lit-on sur le site de la Minusca.

R.Songbade

Publicités

Une réflexion sur “Centrafrique : La MINUSCA plaide non coupable et change de dispositif sécuritaire

  1. c’est quand vous allez oser dire François Hollande de arrêté de foutre la merde chez nous Centrafrique ne pas un terrain de jeu les centrafricains ne leurs Joutes. ils en fait la même chose au Rwanda, génocide massacrés au Rwanda organisé par la France ils ne faut pas oublier. mercioublier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s