Centrafrique : L auto défense s’impose par Salomon Kotro

1430154742356

Salomon Kotro

Existe t-il en république centrafricaine la notion de protection des personnes et des biens ? La notion de non assistance a des personnes en danger ? Pourtant on assiste depuis trois ans a des actes de barbaries qui frappent a notre conscience et ce, sous les yeux des forces dites onusiennes et la France lesquelles interdisent la réhabilitation des forces armées centrafricaines afin de contribuer aux désarmement des groupes armés qui sèment la terreur dans la population.

Oui la centrafrique est victime de ses richesses encore non exploitées qui suscitent la convoitise tout le monde. Le peuple centrafricain en paie le lourd tribut. Trop de sang ont coulé et des destructions des biens a grande échelle ont pu se commettre par des manipulations dressant les uns contre les autres pourtant ni les violences ni la haine n’ont jamais résolu les problèmes.

Au regard de la montée des violences dans la capitale Bangui et dans les provinces, la constitution des auto défense s’ impose dans les arrondissements, les quartiers pour permettre à la population de se proteger et de se mettre a l’abrit du danger contre les forces du mal qui ont qu’ une envie, semer la désolation et la terreur.

La jeunesse de centrafrique organisez-vous pour un idéal, celle de la défense de la population en détresse car le salut ne vient pas d’ailleurs. Ce qu’ il faut savoir c’est la Centrafrique n’est pas encore éloignée d’une hécatombe et le risque de le voir sombrer est réel parce qu’ il y a une crise de confiance de confiance entre les populations et les politiques. Ce malaise de traduit a tous niveaux parce qu’ aujourd’hui en centrafrique les messages des politiques deviennent inaudibles a tel point que les discours politiques n’ ont plus de résonance parce que la masse silencieuse n’en veut plus en entendre.

En cela, il y a bien un risque de voir ce pays se transformer en État Tribut parce que le rempli identitaire se dessine et la cohésion sociale cède la place petit a petit au communautarisme et a la division. Même si un bon nombre de personnes sont conscientes d’être entraînées a leurs corps défendant dans cette situation ou elles se font manipuler, elles ne savent pour la plupart ni reconnaître ces atteintes a leurs facultés de décider ni s’y opposer.

A la lecture de ce qui se passe dans le pays, la vie des centrafricains au quotidien est pendue de peur, des inquiétudes et incertitudes au lendemain meilleur. Certes, les centrafricains se préoccupent de la situation que traverse leur pays au cours desquelles les décisions de voir les choses évoluer pour un retablisement pour la paix sociale ne laisse personne indifférent . Ce qu’il faut savoir , c’est que la paix se construit, elle ne se revendique pas en la chantant.

NOUS VOULONS LA PAIX.

Salomon Kotro
Membre du collectif des Leaders d opinions

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s