Centrafrique : La paix n’est pas pour demain

SELEKADepuis le départ du putschiste M.Djotodia, un calme relatif planait sur Bangui et des villes de l’intérieur. Cette accalmie n’est que mirage à la lecture des événements tragiques qui emmaillent l’actualité centrafricaine depuis septembre jusqu’à ce jour.

Après le bilan macabre du septembre Noir et la mise à sac de sièges des ONG, les ombres du mal multiplient leurs actions machiavéliques pour créer le chaos en Centrafrique : Attiser la haine confessionnelle et somaliser la RCA. Cette machine du chaos semble bien huilée et fonctionne à merveille par la bénédiction des Casques Bleus de la MINUSCA et des autorités de Bangui, estime Thierry Anatole M’Bomba Mebourou, Correspondant de VOA dans la capitale centrafricaine.  » …, ce n’est pas demain la paix et la sécurité ! Il y a certains compatriotes qui considèrent la RCA comme leur voiture et voudraient qu’elle tourne comme ils le souhaitent ! Ce qui rend vain tous les efforts de pacification », note-t-il. Le journaliste affirme que  » le centrafricain éprouve aujourd’hui un sentiment d’abandon, de négligence de la part de ses autorités quant à assurer sa sécurité. Les gens en sont arrivés à la conception d’assurer eux mêmes leur protection. Beaucoup de chefs de foyer ne lésinent pas sur les moyens lorsqu’il s’agit d’acheter une arme pour la protection de la famille. « 

Thierry Anatole M’Bomba Mebourou dénonce l’immobilisme de  » la MINUSCA, loin d’appliquer les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU, semble casser son beurre sur le dos des centrafricains, en favorisant des violences inutiles! Au Constat on se rend compte que beaucoup des casques bleus ne sont pas plus riches que les centrafricains sinon plus pauvres qu’eux! Ces militaires se livrent à de petits commerces qu’ils désirent voir prospérer. Pour cela il faudrait qu’il ait toujours des troubles pour que le mandat des UN se prolonge ».
A deux mois des élections prévues en Centrafrique, les miliciens multiplient le regain de violence. Après la mort d’une délégation du groupe armée de l’UPC, le 6e arrondissement de Bangui est en ébullition aujourd’hui après l’assassinat d’un musulman par des miliciens. Quels sont les bénéfices de cette manipulation ?

         Pour de jours meilleurs en Centrafrique, que les bonnes volontés ne se découragent point.

R.Songbade

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s