Centrafrique-Football : Les Fauves joueront le tout pour le tout

Fauves de Bas-Oubangui

Fauves de Bas-Oubangui

Après leur défaite samedi contre les Bareas 3-0, la sélection centrafricaine a repris l’entrainement pour être dans une condition de victoire demain 13 octobre devant l’adversaire malgache sur le même terrain.

Pour se qualifier au prochain tour des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, la sélection centrafricaine devra battre les Bareas 4-0, « une mission difficile pour les Fauves, mais pas impossible lorsqu’on connait la réalité du football », soulignent des observateurs sportifs centrafricains. Pour d’autres fans, « les Fauves devront sauver l’honneur en limitant le dégât au match retour, connaissons les conditions dans lesquelles ils ont préparé la rencontre », commentent des fanatiques.  »
Fier de leur victoire, les malgaches baisseront-t-il la garde lorsqu’on connait la qualité des Fauves ?  » On a gagné par trois à zéro mais attention, il y a un match à jouer durant lequel il faudra tout donner. On partira du principe que tout reste à faire « , préviens Nirina Andrianjoelison, manager des Barea.

Fatigue, absence et aire de jeu défectueux ont pénalisé les centrafricains :

Les Fauves à l'entrainement

Les Fauves à l’entrainement

Selon centrafriquefootball.cf, la machine centrafricaine a été pénalisée au match aller, d’abord par le long trajet Bangui- Antananarivo. « Les fauves ont donc atterris à Antananarivo le jour du match, à 2H du matin, pour un match prévu à 14h30. Les joueurs ont accepté dès le début et sans hésiter à relever le défi d’aller au combat avec la fatigue dans les jambes et les risques que ça pourrait comporter », fait observer le reporter de centrafriquefootball.cf. A l’épuisement s’ajoute l’absence d’ » Hilaire Momi et Vivien Mabidé  » note centrafriquefootball.cf. Le journal en ligne fait remarquer que « l’absence de Amos Youga a été ressentie au milieu à la récupération. Celle de Vivien Mabidé aussi sur le plan de l’attaque, qui est restée stérile. L’équipe a beaucoup été gênée par l’état catastrophique du terrain sur lequel elle n’a pas pu s’entraîner ne serait-ce qu’une fois. « 

Notons que la rencontre sera officiée par des arbitres sud africains et espérons que les Fauves sont frais pour demain. Les centrafricains prouver que loin de leur tanière de Bangui, ils sont toujours mordants.

Fleury Agou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s