Centrafrique: Prions pour la paix

S.Ndjendole,Enseignant et Serviteur de Dieu

S.Ndjendole,Enseignant et Serviteur de Dieu

Par Sylvain Ndjendole

CENTRAFRIQUE LIMON« Depuis près de vingt cinq ans, la République Centrafricaine vit dans une sorte d’instabilité politique récurrente. Les régimes politiques se succèdent dans la violence soumettant l’ensemble du territoire dans une crise sécuritaire jamais connue dans l’histoire du pays. Les conséquences sont incalculables depuis la crise à ce jour.

Sur le plan humain : on compte des morts par millier à chaque crise. Certains sont tombés sous les balles, d’autres sont purement et simplement égorgés. Il y a eu un déplacement massif des populations dans les pays voisins. Des villages en entier ont été brûlés et certains ont disparu de la carte de la RCA obligeant les habitants à se réfugier en brousse et à vivre comme aux temps primitifs.

Sur le plan matériel, des dégâts importants sont notés avec le pillage massif des biens publics et des biens d’autrui. Certaines usines d’égrenage de coton ont été purement démontées et emportées dans les pays voisins, de mêmes que les unités des travaux publics.

sur le plan social, sur l’ensemble du territoire en dehors de la ville de Bangui et de quelques provinces, les écoles n’existent pas, il en est de mêmes des structures sanitaires.

La récente crise déclenchée le 26 septembre et qui persiste même au moment où j’écris cette lettre de nouvelles, dépasse de loin toutes les autres crises non seulement, par l’étendue de dégâts matériels mais également par la cruauté des assassinats et meurtres odieux.
Des témoignages de nos apprenantes des classes d’alphabétisation et des bénéficiaires de notre programme « Guérir des Traumatismes » qui nous parviennent nous laissent pantois. Ci-après quelques points forts recueillis :

« Une de nos apprenantes de la classe d’alphabétisation a témoigné comme quoi, lors de la récente, un couple a été assassiné (mari et femme égorgés à leur domicile) et le bébé de 2 ans que portait la femme a été pris vivant et jeté dans un puits par les auteurs du crime odieux. Quand ils sont partis et que les hommes fuyant étaient revenus, ils ont tenté de repêcher l’enfant mais malheureusement, mort. »

« Un autre racontait que trois vieilles femmes (environ) 65 à 70 ans étaient dans une maison enfermée, elles ont été kidnappées égorgées et leur corps jetés dans un puits. »
Il y a beaucoup de ce genre de témoignages qui nous parviennent et cela nous affaiblis car ça ce passe à Bangui là où la majorité des troupes des Nations UNies sont concentrées.

A ce jour même, selon les informations diffusées par RFI, une colonne de plus de 200 rebelles ex-Séléka tente de prendre la ville de Bangui mais ils ont été stoppés à 180 kms de Bangui par les forces SANGARIS de l’armée française. Nous ne savons de quoi sera fait le lendemain!

Bref, c’est dire que le chemin de la paix et de la cohésion sociale est encore loin.

Nous lançons ce cri d’alarme et cet appel à la prière à toutes les Sociétés Bibliques de la Fraternité Mondiale de l’ABU et tous les amis de la Centrafrique de continuer à croupir les genoux devant le Seigneur en faveur de la RCA, car la Nation est en danger, les seules armes qui nous restent sont la prière et les larmes devant Notre Seigneur qui peut changer la situation selon sa volonté.

Fraternelles salutations en Christ!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s