Centrafrique-Football : Les Fauves privés de matches à domicile

Les deux matches (aller-retour) des Fauves de Bas-Oubangui contre Madagascar se joueront à Antananarivo pour cause d’insécurité à Bangui, a décidé la FIFA.

51Le plaisir de renouer avec la pelouse du Stade 20000 place n’a été que de courte durée pour la sélection centrafricaine de football. Pour raison d’insécurité à Bangui, la FIFA a décidé que les Fauves joueront leurs deux rencontres des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 chez l’adversaire malgache à Antananarivo, les 10 et 13 octobre de l’année.

Selon centrafrique football, « vu les hostilités qui ont débuté ce week-end à Bangui et qui ont tendance à se prolonger, la FIFA a demandé la dé-localisation du match RCA – Madagascar qui devait se tenir à Bangui le 8 octobre. 48h ont été données à la fédération centrafricaine pour communiquer un nouveau pays d’accueil sans quoi le match sera automatiquement joué à Madagascar. L’aéroport de Bangui étant fermé et aucun dirigeant de la fédération ne pouvant se rendre à l’extérieur pour organiser la dé-localisation, la FCF a dû se résoudre à accepter la proposition de la FIFA « , souligne-t-il.24

« Ne sachant pas non plus quand l’aéroport de Bangui va ouvrir à nouveau, la Fédération Centrafricaine a demandé un léger report du match par sécurité, qui a été accepté par la fédération malgache et validé par la FIFA » explique centrafrique football.

Irritation de fans, mais à qui la faute ?

Beaucoup de centrafricains sont irrités de ne pas voir l’équipe nationale évolué à domicile et les Fauves sont attristés de perdre leur douzième joueur qui a contribué à l’invisibilité de l’équipe nationale à domicile depuis 2010.

Supporters et Fauves dénoncent la violence à Bangui et la délocalisation du match qui risquerait de briser l’espoir de tout un peuple de voir leur équipe jouer les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 et ceux de la CAN.
Mauvais sort ou l’histoire se répète ? Que la paix revienne définitivement en Centrafrique afin que les Fauves retrouvent leur tanière. Cette paix et cohésion sociale pourront être procurées à la République Centrafrique par le sport.

Joueurs de toutes les disciplines, ne cessez pas d’encourager à la paix, la paix, siriri.

Fleury Agou 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s