Centrafrique‬ : Bangui livrée aux pillages

Direction O.I.M Christ Can/photo

C’est une ville de Bangui où règne un calme précaire émaillée de pillages après les jours de violences, que la Présidente C.Samba-Panza a retrouvée après son court séjour onusien.

Toute la journée de mercredi, les forces internationales et nationale ont sillonné des artères pour démanteler les barricades érigées. Si calme précaire il y’a ce jour, les pillages et vandalismes ont décoré sombrement Bangui. La station Total au 4e arrondissement, l’entrepôt de PAM, lycée CPJ, Commissariat 4e et le siège d’ACABEF pillés, twitte Emery Elvis Pabandji. Pour le nombre de morts et blessés, la réalité sera différente des chiffres déjà avancés.

Par ailleurs, « la vie reprend son cours normal petit à petit au marché du KM5. Les boutiques ont rouvert leurs portes. Les vendeuses de légumes et de coco sont aussi présentes. Tout est calme. Les forces internationales y patrouillent sans problème. Ce matin, les Sangaris y ont passé « , d’après un habitant. La population était sortie des quartiers (Fatima Bea-Rex, Fodé, 92 …) pour se ravitailler en pain à la boulangerie jouxtant le siège d’Ecobank au KM 5, affirme une.

Appel au calme et compassion pour je pleure, tu pleures, il pleure et nous pleurons :

Après V. Mabidé l’international centrafricain, c’est au tour du capitaine des Fauves F.i Ketevoama d’appeler les centrafricains à la retenue et le joueur est très déçu de l’agitation des groupes armés responsables de la délocalisation du match RCA-Madagascar. Même son de cloche du musicien Abbi Gomateke dénonçant l’assassinat des artistes qui ne chantaient que la paix et demande justice aux autorités de Bangui. Ces interpellations sont accompagnées de messages de compassion.
Dans cette droite de contribution au retour au calme, « Le Temps de BèAfrika  » initié par la société civile a annulé son mouvement citoyen prévu aujourd’hui à la Place des Martyrs. Même décisions des administrés de KM 5 qui projetaient de marcher pacifiquement en soutien aux Casques Bleus, marche avortée.

C’est dans cet Etat au lendemain incertain et endeuillé, que Mama Cathy revient en galop après son court séjour onusien et que le Président de la Transition (Parlement), Alexandre-Ferdinand N’Guendet convoque les Conseillers en session ordinaire.
Des accrochages entre forces internationales et anti-Balaka ont été signalés, mais les centrafricains espèrent une nuit douce en attendant une paix durable.

Fleury Agou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s