L’Association des Parents Martyrs Et Victimes de Centrafrique condamne les meurtres

Côme Dondra

Côme Dondra

Communiqué de presse N°002-2015APMVC

Les fils et les filles de la Centrafrique ne cessent et ne cesseront de payer le plus lourd tribu humaine de la crise politico-sociale chronique dans notre pays comme en témoignent les événements dans les troisième et cinquième arrondissement de Bangui de ce week-end et cette folie meurtrière dont le nombre de victimes se compte déjà par centaines.

L Association des Parents Martyrs Et Victimes de Centrafrique (APMVC) présente ses condoléances les plus profondes aux familles et proches des victimes et la même occasion à celle des victimes du KM5 il y a deux mois suite à la tentative d’arrestation des bandits qui sévissent dans cette contrée, les victimes de l’attaque à la grénade au quartier Petevot et Fatima, les victimes des derniers affrontements à Bambari et ses localités entre les ex-seleka et les anti-balaka.

L’Association des Parents Martyrs Et Victimes de Centrafrique (APMVC) condamne avec force tous ces actes lâches, barbares, inhumains…et appelle à la retenue des populations tant chrétiennes que musulmanes.

Notre association incrimine la mission internationale pour le maintien de la paix, la Minusca et les autorités de transition de la recrudescence des violences communautaires de ces derniers temps et s’engage à poursuivre devant la cour internationale de justice et la cour pénale internationale (CPI) le secrétariat général des nations unies Ban ki-Moon, et les autorités de la transition pour crimes contre l’humanité à cause du refus de l’application de la résolution 2127 de l’ONU en vue de désarmer de force tous les mouvements armés en Centrafrique.

Enfin, L’Association des Parents Martyrs Et Victimes de Centrafrique (APMVC) se doute de l’efficacité de cette force militaire internationale appelée MINUSCA qui depuis plus de deux ans n’a pas réussi à pacifier le pays et réclame de toute urgence le réarmement des FACA seuls capables de neutraliser les terroristes et djihadistes de Boko Haram qui ont fait du quartier KM5 leur bastion.

Fait à Paris, le 26 septembre 2015

Le président, Côme Dondra

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s