Bousculade à la Mecque : Pas d’inquiétude pour les pèlerins centrafricains

PELERINS 1Aucun pèlerin centrafricain victime de la tragédie meurtrière à la Mecque pendant le rituel de la lapidation des stèles de Satan.

         Jeudi 24 septembre 2015, pour une nouvelle fois, le hajj au lieu Saint de l’Islam est endeuillé par la mort de 717 pèlerins et 863 blessés selon les autorités saoudiennes. L’accident dramatique était survenu pendant le rituel de la lapidation des stèles de Satan. Après la catastrophe, l’inquiétude était grande dans les capitales du monde, Bangui s’interrogeait aussi sur le sort de ses pèlerins. L’inquiétude sur les centrafricains en hadj est désormais apaisée par M.Didier Martial Pabandji, Chargé de Mission en Communication au Département de la Communication qui rassure sur son statut Facebook que « la Communauté musulmane de Centrafrique conduite par M. Laurent Gon Baba à la Mecque et composée de 87 pèlerins est saine et sauve après l’accident grave du 24 septembre dernier . »

Les africains bouc-émissaire de la tragédie :

PELERINS 5Quelques minutes après la tragédie, BBC et des médias rapportent que le prince Khaled al-Faisal, responsable saoudien du comité central du Hajj  a affirmé à al-Arabiya TV que «des pèlerins de nationalités africaines» sont à l’origine de la bousculade. Information reprise par  le journaliste de France 24, Nicolas Germain, sur son compte Twitter. Tandis que,  M. Khaled al-Faleh, ministre saoudien de la Santé a imputé aux pèlerins l’accident : » Si les pèlerins avaient suivi les instructions, on aurait pu éviter ce genre d’accident « , a relevé Khaled al-Faleh après la visite des lieux du drame. Ces accusations sont balayées par l’Iran qui compterait pour l’heure plusieurs morts à la Mecque. Téhéran dénonce l’irresponsabilité de Riyad et promet que « nous ne pouvons en aucun cas rester indifférents face à l’irresponsabilité dont a fait preuve l’Arabie saoudite et cela doit être réglé par les canaux diplomatiques«  a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères iranien, Amir Abdollahian qui a projeté de convoquer le représentant de l’Arabie saoudite en Iran.

      Cependant, le pèlerinage a repris en attendant la conclusion de l’enquête ordonnée par le prince héritier Mohammed ben Nayefet du bilan officiel.

Fleury Venance Agou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s