Centrafrique-Afrobasket: A coeur ouvert de Jean de Dieu Mageot

Jean de Dieu Mageot,Président de la Fédération Centrafricaine de Basket-Ball. Crédit Photo: Cyrille Ngario

Jean de Dieu Mageot,Président de la Fédération Centrafricaine de Basket-Ball. Crédit Photo: Cyrille Ngario

N°1: Quel est l’objectif sportif de la Fédération pour cet AFROBASKET?
Jean De Dieu Mageot: Vous savez, la RCA a obtenu 2 titres continentaux en 74 et en 87, cela avait été le fruit d’un travail très dur de longue haleine. En 87 puisque moi même je l’ai vécu, l’équipe avait due apprendre des échecs d’Alexandrie en 83 et d’Abidjan en 85.Tout cela pour vous dire qu’une victoire se construit. Le basket Centrafricain a touché le fond en 2013, nous somme entrain de poser les bases pour redorer son blason et ambitionner de figurer dans le dernier carré comme cela est annoncé ici et là n’est pas réaliste. Néanmoins, si nous en avons l’opportunité, voyant le travail fourni par les joueurs à Gravelines, croyez moi nous n’allons pas nous dérober. Mieux faire qu’Abidjan 2013 reste notre objectif principal.
N°2 :Que savez vous des adversaires? Quelles sont leur forces et faiblesses?
Jean De Dieu Mageot: Si nous devons considérer ceux de notre poule au 1° tour:
Nigéria: c’est d’abord leur expérience mais surtout leur densité physique
Tunisie: Une équipe qui fait de son collectif une arme fatale avec un jeu en mouvement et une adresse a longue distance , les Camerounais qui ont une belle équipe l’ont appris à leur dépend en amical, sans oublier le public car cette équipe va évoluer à domicile.
Ouganda: Aucune info mais à ce stade il faut prendre au sérieux
N°3: Les Dirigeants de la FIBA ont modifié les poules de croisement du 2° tour, avez vous fait une requête auprès de cette instance?
Jean De Dieu Mageot: Vous savez FIBA est l’instance qui dirige et décide de tout, devons nous s’attarder sur une décision déjà rendue officielle ? La réponse est non. Nous devons nous focaliser sur la bonne préparation de notre équipe et ne pas perdre d’énergie dans des procédures, de toutes les façons quelque soit les équipes que nous devons affronter, nous devons être prêt.
N°4 : Après les forfaits de MAYS, ZIANVENI et MOKONGO, quelles sont les solutions de remplacements?
Jean De Dieu Mageot: Mis à part MOKONGO, ces 2 joueurs étaient inscrits en pointillé sur notre liste. Le staff technique s’est organisé et a appelé Sydney PEHOUA pour renforcer la raquette, Antonio KOULOUMBA qui n’a pu se libérer pour des raisons professionnelles et Junior MADOZEIN qui est arrivé de Bangui.
N°5 : Pensez vous sincèrement avoir une équipe compétitive pour cet Afrobasket?
Jean De Dieu Mageot: Les joueurs travaillent dur et dans de très bonnes conditions à Gravelines sous la houlette d’Aubin GOPORO qui fait un travail remarquable. Le groupe est ultra motivé, concentré et a hâte de descendre dans l’arène. Je pense que c’est un point très important.
Maintenant, c’est au pied du mur que l’on se rendra compte de leurs qualités individuelles par rapport aux adversaires immédiats. Je fais confiance aux Fauves et au staff. Fauves de Bas-Oubangui, équipe de la République Centrafricaine
N°6 : Vous êtes en contact avec SATO, pourquoi n’a t il pas rejoint ses coéquipiers comme tout le monde? Pourquoi le problème des assurances n’était il pas anticipé?
Jean De Dieu Mageot: Romain qui a effectué une très longue saison cette année m’a demandé officiellement quelques jours de congé supplémentaires afin de se ressourcer, je les lui ai accordé connaissant les nombreuses exigences physiques de ce niveau et sachant qu’il nous a donné sa parole le Ministre et moi même quant à sa présence parmi le groupe. S’agissant du second point,une police d’assurance ne peut être tarifée qu’avec des éléments en possession de la Fédération (salaires des joueurs et autres). Tous les joueurs présents au regroupement ont été assurés dès leur arrivée à Gravelines. Sauf Romain qui nous a transmis ces éléments le 13 Juillet soir par téléphone. Ensuite le TG a reçu le devis de l’assureur qu’à notre retour sur Bangui. Doit on chercher un fautif dans cette affaire? Je ne pense pas. Je crois pour ma part être en paix avec ma conscience et nous devons faire attention à nos différentes sorties médiatiques. L’important c’est que ce problème soit résolu le plus tôt possible.
N°7: Où en sommes nous avec le règlement de cette police d’assurance ?
Jean De Dieu Mageot: Le Ministère de tutelle c’est à dire celui de la Jeunesse et des Sports qui a pris ce dossier en main reviendra vers nous probablement en début de semaine prochaine.
N°8: Certaines rumeurs évoquent le fait que SATO a imposé des joueurs et des dirigeants c’est pour cela qu’il traine les pieds, votre avis la dessus?Fauves de Bas-Oubangui, équipe de la République Centrafricaine
Jean De Dieu Mageot: Non pas du tout, ce sont des balivernes racontées par des personnes malintentionnées. Vous savez, ces comportements irresponsables nous on couté un partenariat avec des Fédérations soeurs, certains compatriotes n’imaginent pas la portée nocive de leur déclarations qui ne sont que pour la plupart du temps des affabulations! Je n’ai aucune raison de douter de la sincérité de Romain. En revanche, à l’instar de ce qui se fait ici et là, je lui ai demandé de venir au regroupement et faire que des séances de shooting individuelles en attendant le dénouement de cette affaire d’assurance. Il a refusé pour des raisons que j’ignore.
N°9: Beaucoup d’informations et d’affirmations mettant en cause directement la fédération circulent sur différent site tel que NBB pour ne pas le citer, quelles sont les réponses que vous pouvez y apporter?
Jean De Dieu Mageot: J’ai lu avec beaucoup d’attention les allégations que je qualifierais de mensongères véhiculées par ce blog. Je connais personnellement la personne qui y écrit. Et je l’ai d’ailleurs mis plusieurs fois en garde. Mais en voulant créer le Buzz il se sent obligé par je ne sais quelle pulsion de donner des informations parfois complètement fausses et erronés. Ce blog fonctionne comme un tabloïd ! Le journalisme impose un travail d’investigation, une certaine déontologie et une certaine éthique dont ce Monsieur ne fait pas preuve. On ne se décrète pas journaliste il y a des règles à respecter, il a employé l’expression règles de l’art dans l’un de ses torchons, je lui recommande de se les appliquer d’abord à lui. Les Centrafricains et Centrafricaines ont besoin d’être informé avec justesse mais pas désinformées surtout dans le contexte qui est le nôtre aujourd’hui. Il est vraiment dommage que ce type d’individus mette à mal tous les efforts fournis au service du Basket Centrafricain. Même si tout n’est pas parfait, mon équipe et moi nous nous efforçons à faire face à tous les problèmes que peut rencontrer une fédération dans un pays en situation de crise. A l’issu des qualificatifs de Libreville, mon staff et moi avions initié une démarche auprès de la FIBA pour l’obtention d’une Wild Card, ces mêmes personnes nous ont combattu et vilipendés arguant que nous n’obtiendront jamais cette invitation. Aujourd’hui les voilas dans un autre registre ! Les Centrafricains doivent savoir que ce sont des saboteurs !
N°10:Comment s’articule l’aide de la coopération Française dans cette préparation?
Jean De Dieu Mageot: Tout ce que je sais, c’est que la coopération a pris en charge partiellement le budget préparation avec notamment le stage dans un somptueux cadre à Gravelines. Je tiens ici à saluer ce soutien de l’Ambassadeur qui s’est impliqué personnellement avec son staff
N°11: La Présidente Madame SAMBA-PANZA vous a remis une enveloppe de 35 millions, cette aide vous a t’elle permis de combler le budget initial?
Jean De Dieu Mageot: Bien que je sois totalement solidaire de l’utilisation de cette enveloppe, les 2 personnes habilitées à justifier l’emploi de cette enveloppe, restent Le Ministère de la Jeunesse et des Sports et le TG de la FCBB. Rendez vous après la campagne
N°12: Les Fauves n’ont pour le moment joué que 3 matchs amicaux est ce selon vous suffisant où d’autres sont ils prévues?
Jean De Dieu Mageot: Il est difficile de trouver des équipes disponibles à ce moment de l’année en France car c’est la trêve. Nous avions tablé sur des rencontres avec des équipes préparant l’Afrobasket en France mais celles cis ont aussi leurs problèmes et finalement ne sont pas venues.

13- QDLR :
Tous les problèmes administratifs des joueurs sont ils réglés?

Président:
Nous avons effectivement quelques problèmes d’ordre administratifs notamment au niveau des titres de séjour provisoires ou des passeports de certains joueurs qui sont en cours de résolution.
N°14: Quelle est la date de départ pour Tunis?
Jean De Dieu Mageot: La date retenue par la Fédération est le 17 Août. Mais faudrait il prendre les billets d’avion à temps pour garantir un meilleur tarif et également un problème de places dans les avions. Cela dépendra donc de la date de mise à disposition des fonds.
N°15: La Centrafrique vis un contexte difficile, comment pensez vous que le basket puisse apporter sa contribution a surmonter ce moment difficile?
Jean De Dieu Mageot: Le sport en général et le basket en particulier doit apporter sa pierre à l’édifice de la réconciliation. C’est un des challenges du sportif Centrafricain, quand je vois que certains tentent de mettre à mal l’atteinte de cet objectif, je suis très triste! Nous devons tous faire preuve de responsabilité et ne pas tomber dans l’immaturité !
Je vous remercie.

Fédération Centrafricaine de Basket-Ball

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s