T. Vackat offre son salaire d’un mois aux réfugiés Centrafricains de Boyabo

 Face à l’urgence interpellatrice que représente la situation des réfugiés centrafricains de Boyabo en République Démocratique du Congo, le Conseiller national Thierry Georges Vackat a pris la lourde et symbolique décision de sacrifier son salaire du mois de juin 2015 au profit de ses compatriotes sevrés des cash du HCR depuis trois mois.

IMG_690903.07.2015/Dans l’une des salles de conférence de la Faculté théologique de Bangui (FATEB), Thierry Georges Vackat a symboliquement fait un geste qui servira sans doute d’exemple aux « zozos »de l’exécutif de la transition, versés dans le clientélisme et l’affairisme oubliant ainsi plus de 500.000 centrafricains en refuge à l’étranger. Il a remis de ses mains propres son salaire de Conseiller national du mois de juin 2015 à hauteur d’un million de FCFA aux trois responsables des réfugiés centrafricains de Boyabo qu’il a fait venir à Bangui depuis quarante-huit heures.

« Ce que nos frères vivent dans des camps de réfugiés en terre étrangère dépasse l’entendement. Depuis trois mois le HCR a laissé pour compte nos compatriotes de Boyabo. Informer de la situation je m’étais déplacé au site vérifier les faits, ce que j’ai découvert est choquant. Depuis trois mois, le HCR a cessé de donner les 6250 FCFA aux réfugiés mettant ceux-ci dos au mur. Tout cela n’est pas normal. Quand j’étais au site de Boyabo j’ai promis à mes compatriotes mon salaire du mois de juin et c’est ce que je viens de faire publiquement ».

Pour Clémentine Yoka présidente des réfugiées de Boyabo, celle qui a reçu cette modique somme, Thierry Vackat s’est sacrifié pour eux, il a fait ce que même les dirigeants de ce pays n’osent faire, en dépit de son âge. « Nous allons ramener l’argent à Boyabo aujourd’hui et ce sera devant tous les réfugiés que nous déciderons de quoi en faire », a-t-elle expliqué.

Le Conseiller national Thierry Tenguedet, un des assistants de ce point de presse loin de se laisser aller à ses mauvais penchants a salué le geste de son collaborateur avant de laisser entendre qu’il est du devoir de tous les conseillers nationaux et des membres du gouvernement de la transition de prendre à cœur les cas des déplacés centrafricains en leur apportant le soutien nécessaire que de les placer dans les oubliettes. Il a poursuivi  en déduisant que le mobile de son collaborateur Vackat un satisfecit total du fait que le gouvernement n’a pas pensé à s’approcher des déplacés environnementaux centrafricains pour connaitre leurs problèmes et leur situation. « Il est du ressort du gouvernement transitoire de s’approcher du HCR et de l’OIM afin de voir dans quelle mesure  venir en aide à tous les réfugiés centrafricains, qu’ils soient aux deux Congo, au Cameroun ou au Tchad. Je pense qu’un grand nombre a compris le message de Thierry et suivra l’exemple ».

Même si certains diraient que le montant est insignifiant pour 19.000 personnes vivantes dans de conditions difficiles mais l’acte est d’une valeur patriotique inestimable. Que les humbles en fassent de même !

Face à l’urgence interpellatrice que représente la situation des réfugiés centrafricains de Boyabo en République Démocratique du Congo, le Conseiller national Thierry Georges Vackat a pris la lourde et symbolique décision de sacrifier son salaire du mois de juin 2015 au profit de ses compatriotes sevrés des cash du HCR depuis trois mois.

Dans l’une des salles de conférence de la Faculté théologique de Bangui (FATEB), Thierry Georges Vackat a symboliquement fait un geste qui servira sans doute d’exemple aux « zozos »de l’exécutif de la transition, versés dans le clientélisme et l’affairisme oubliant ainsi plus de 500.000 centrafricains en refuge à l’étranger. Il a remis de ses mains propres son salaire de Conseiller national du mois de juin 2015 à hauteur d’un million de FCFA aux trois responsables des réfugiés centrafricains de Boyabo qu’il a fait venir à Bangui depuis quarante-huit heures.

« Ce que nos frères vivent dans des camps de réfugiés en terre étrangère dépasse l’entendement. Depuis trois mois le HCR a laissé pour compte nos compatriotes de Boyabo. Informer de la situation je m’étais déplacé au site vérifier les faits, ce que j’ai découvert est choquant. Depuis trois mois, le HCR a cessé de donner les 6250 FCFA aux réfugiés mettant ceux-ci dos au mur. Tout cela n’est pas normal. Quand j’étais au site de Boyabo j’ai promis à mes compatriotes mon salaire du mois de juin et c’est ce que je viens de faire publiquement ».

Pour Clémentine Yoka présidente des réfugiées de Boyabo, celle qui a reçu cette modique somme, Thierry Vackat s’est sacrifié pour eux, il a fait ce que même les dirigeants de ce pays n’osent faire, en dépit de son âge. « Nous allons ramener l’argent à Boyabo aujourd’hui et ce sera devant tous les réfugiés que nous déciderons de quoi en faire », a-t-elle expliqué.

Le Conseiller national Thierry Tenguedet, un des assistants de ce point de presse loin de se laisser aller à ses mauvais penchants a salué le geste de son collaborateur avant de laisser entendre qu’il est du devoir de tous les conseillers nationaux et des membres du gouvernement de la transition de prendre à cœur les cas des déplacés centrafricains en leur apportant le soutien nécessaire que de les placer dans les oubliettes. Il a poursuivi  en déduisant que le mobile de son collaborateur Vackat un satisfecit total du fait que le gouvernement n’a pas pensé à s’approcher des déplacés environnementaux centrafricains pour connaitre leurs problèmes et leur situation. « Il est du ressort du gouvernement transitoire de s’approcher du HCR et de l’OIM afin de voir dans quelle mesure  venir en aide à tous les réfugiés centrafricains, qu’ils soient aux deux Congo, au Cameroun ou au Tchad. Je pense qu’un grand nombre a compris le message de Thierry et suivra l’exemple ».

Même si certains diraient que le montant est insignifiant pour 19.000 personnes vivantes dans de conditions difficiles mais l’acte est d’une valeur patriotique inestimable. Que les humbles en fassent de même !

kangbi-ndara.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s