L’émoi de Mariam Touré pour les victimes Kenyannes

KENYA

Les victimes Kenyannes

En me réveillant ce matin, j’avais espoir qu’en dépit du monde instable dans lequel nous vivions, cette journée serait normale, sans mauvaises nouvelles ni mort.
Quand j’ouvris mon Facebook, la première chose que je vis, fût le lien d’un article de presse sur la mort de ces 147 étudiants au Kenya.
Je ne puis m’empêcher de me sentir concernée par un tel drame.
Je ne puis m’empêcher de penser à la peur qu’ils ressentaient emprisonnés avec ces monstres.
Je ne puis m’empêcher de sentir la douleur de ces familles endeuillées.
Je ne puis rester indifférente parce que tout simplement, je suis étudiante et que ça aurait pu être moi.
J’aurais pu compter parmi ses victimes,
J’aurais pu périr dans le temple de l’éducation.
J’aurais pu mourir en faisant quelque chose qui est censée me faire vivre dans le futur: qu’elle ironie!
Tués par des incultes qui n’ont rien compris à la religion,
Tués par des barbares qui ne connaissent pas la valeur du savoir,
Tués par des ignares……
Une partie de moi s’en est allée avec ces 147 encres asséchées!

Mariam Touré

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s