UNICEF-Centrafrique : Appel à générosité pour enfants

 ENFANTS CENTROL’extrême violence que vit la République Centrafricaine n’épargne pas les enfants. 2 enfants centrafricains sur 5 qui ont un besoin urgent du soutien de l’UNICEF sont privés d’une aide humanitaire indispensable, note l’agence onusienne qui sollicite la générosité pour réussir sa mission en 2015.

    Cet appel à la charité de l’UNICEF fait suite à l’état dramatique dans lequel évoluent les enfants centrafricains. L’agence de l’ONU rapporte que l’année qui s’achève a été cruciale pour les enfants. Les barrières illégales sur les couloirs, le vandalisme et la violence sur ses agents ont privé les enfants de ses services fondamentaux : la santé, l’eau, l’éducation et la protection. Manuel Fontaine, Directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et centrale a révélé que « les enfants de la République centrafricaine ne font plus les gros titres de l’actualité mais plus de 2,5 millions d’entre eux continuent de vivre dans une peur constante ». Il regrette que « leur accès aux services essentiels est très limité et ils dépendent entièrement de l’aide humanitaire. En 2015, nous devons saisir la chance d’offrir à ces enfants un avenir meilleur. »

    Pour l’UNICEF, cette situation déplorable résulte des moyens mis à sa disposition. Seule la moitié du financement a été obtenue, avant de faire remarquer que la brutalité a restreint l’activité de ses agents qui a mission de fournir l’aide aux sinistrés.
620.000 personnes n’ont pu recevoir ni des soins de santé de base ni des médicaments, cependant que 250.000 personnes n’ont pu accéder à des sources améliorées d’eau.
Alors que 33.000 enfants n’ont pu être vaccinés contre la rougeole
et 5.000 enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition grave n’ont pu être soignés.

Horribles statistiques et précarité extrême.

Un enfant blessé à coups de machette à l'hôpital pédiatrique de Bangui/ blogs.afp.com

Un enfant blessé à Bangui/
blogs.afp.com

Outre ces chiffres qui donnent froid au dos, les violences armées sont à l’origine de déplacement d’un demi-million d’enfants et de l’écroulement des services de base. L’UNICEF relève que cette année, au moins un enfant a été tué ou mutilé chaque jour en moyenne en Centrafrique. Les mouvements armés qui écument le pays ont recrutés plus de 10.000 enfants. Devant cette triste réalité, Manuel Fontaine salue la détermination des agents qui en dépit du climat de violence remplissent leurs tâches. Il souhaite que ces acquis soient consolidés car « faute d’être soutenus, leur travail indispensable sera gravement compromis et nous risquons de perdre la plupart des gains obtenus cette année. »
En dépit de ses faibles moyens pour l’exercice de l’année qui s’achève, l’agence onusienne estime que ses résultats sont à saluer. Près de 1,4 million de personnes ont reçu des médicaments et plus d’un million d’enfants ont été vaccinés contre la polio. 550.000 moustiquaires ont été distribuées pour protéger les familles du paludisme et plus de 22.300 enfants souffrant de malnutrition sévère ont reçu un traitement thérapeutique.

    Pour l’UNICEF la crise humanitaire demeure profonde et se propage à travers les pays voisins. Le Cameroun, le Tchad, la R.D.C et le Congo ont accueilli des refugiés, plus de 430.000 centrafricains sont toujours des déplacées internes, sans omettre les populations assiégées les mouvements armés.

Enfants victimes d'obus/ amnesty.ch

Enfants victimes d’obus/
amnesty.ch

    Triste réalité pour un pays nanti de ressources naturelles, mais victime de la barbarie des hommes sans foi, ni loi et qui  vit de la bonté des hommes charitables.

Zoyosozo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s