LES CENTRAFRICAINS DE TUNISIE SE MOBILISENT POUR LA PAIX

Prestataires Centrafricaines.

Prestataires Centrafricaines.

La salle de cinéma Ibn Khaldoum à Tunis, un haut lieu de spectacles a mobilisé la communauté centrafricaine, subsaharienne et occidentale pour un soutien à la République Centrafricaine et faire connaître ce pays meurtri.

         Initiative de l’Association des Etudiants et Stagiaires Centrafricains en Tunisie (A.E.S.C.A.T) en soutien avec l’Association des Etudiants et Stagiaires Africains en Tunisie, la Fondation Gege Kizubanata et des établissements de la place.

         En dépit de la chaleur et le soleil de plomb en cet après-midi d’été, les déplacements étaient à la hauteur de l’événement. Le président de l’A.E.S.C.A.T, M. Mack Arthur Deongane Yopasho a dans son mot de bienvenu relevé à l’assistance nombreuse l’incidence de la crise centrafricaine sur ses compatriotes résidants en Tunisie et rappeler que grâce au concours et compréhension des universités et organisations internationales, certaines difficultés ont été surmontées. Quel est ce beau joyau la Centrafrique ? Son histoire et sa culture ? A toutes ces interrogations, l’auditoire a trouvé satisfaction dans la présentation explicite et très captivante de M. F-V Agou. Très attaché à leur culture, de belles centrafricaines et leurs compatriotes ont exhibé le montèguènè et autres danses traditionnelles du terroir suivi d’un défilé de mode traditionnel. Des chorégraphies qui ont mis en haleine toute la salle. Le point central de cette manifestation est le message de paix chanté par Patrick Ariel Omonoma repris par le public vraiment ému et solidaire des centrafricains.

         Avant d’éteindre les lampions sur cette « Journée de Solidarité à la Centrafrique », le président de l’A.E.S.A.T, Touré Blamessy a salué la détermination de la communauté centrafricaine. « Nos frères Centrafricains en dépit de la crise que vit leur pays et leur faible effectif, ont réalisé une journée culturelle qui restera dans les annales « . Il a ajouté que  » la solidarité doit être de mise dans la communauté africaine et la jeunesse doit tirer les leçons pour éviter à l’Afrique la guerre « .

         Une fois de plus, à l’instar de leurs compatriotes résidants en RCA et de la diaspora épris de paix, les centrafricains de Tunisie ont montré aux yeux du monde que la vraie Centrafrique existe.  » I yé siriri na BèAfrica ».

Fleury-Venance Agou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s