Election algérienne : Cinq contre  » Boutefliquatre »

4e course de fonds difficile pour Bouteflika qui concourira  avec de fortes personnalités.

election-algerie

election-algerie

Affaibli par la maladie (AVC), le Président Algérien Abdelaziz Boutéflika tient à son fauteuil. Il postule pour un quatrième mandat, en dépit de sa longévité au pouvoir. Son Premier ministre, Abdelmalek Sellal a affirmé que « la décision de Bouteflika de se porter candidat a été prise sur l’insistance du peuple et à l’issue d’une profonde réflexion ».

Le candidat du Front de Libération Nationale (FLN) se mesurera le 17 avril à cinq autres prétendants à la magistrature suprême, notamment l’ancien chef du gouvernement Ali Benflis, Moussa Touati du Front national algérien (F.N.A), Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des Travailleurs (gauche), Abdelaziz Belaid du Front El Moustakbal et Ali Fawzi Rebaine du parti Ahd 54.

         Pour la troisième fois, Louisa Hanoune, Secrétaire générale du Parti des travailleurs se présente au suffrage universel. Députée en 1999, candidate à l’élection présidentielle de 2004 elle obtient 1% des voix. Résolue, elle se représente en 2009 où elle recueille un peu plus de 4% des voix. Unique femme de la course.

         Premier Ministre de 2000 à 2003,  Ali Benflis se présente pour une seconde  fois aux élections après celle de 2004 sous la bannière d’aucun parti. Tous s’accordent de voir en lui le principal challenger de Bouteflika. Il croit encore à ses chances et dénonce déjà les agissements de la Cour Constitutionnelle : « Je ne me tairai pas…ceux qui veulent voler les voix du peuple, je les mets en garde ! »

         Moussa Touati du Front national algérien (FNA), parti nationaliste et conservateur, annonce de nouveau sa candidature pour les élections de 2009 puis en 2014.

         Le Medecin Abdelaziz Belaid, ancien du FLN, portera les couleurs du Front El Moustakbal (FM) qu’il a cofondé en février 2012. Agé de 51 ans, il est le plus jeune concurrent à se présenter à cette élection.

         Pour sa troisième participation, Ali Fawzi Rebaine, devra batailler dure pour remporter la victoire. Fondateur et Secrétaire général du parti Ahd 54, avec deux élus au Parlement algérien.

Des algériens  hostiles au quatrième mandat:

La 4e candidature de Boutéflika a donné lieu à des scènes de colère dans les rues et de retrait de dossiers de candidatures. Une partie de la population souhaite l’alternance au sommet de l’Etat après 52 ans de gestion de la chose publique par le F.L.N.  Le mouvement Barakat (« Ça suffit ») a organisé une marche : »Non au 4e mandat », « Barakat au pouvoir des services de renseignements », « Barakat la mascarade électorale », lit-on sur les banderoles des manifestants. Djilali Soufiane, président du parti libéral Jil Jadid qui a renoncé à se présenter à la présidentielle « Nous en avons marre de cet homme à demi-mort et des voyous qui l’entourent. Il faut que l’équation politique change ».

Pour museler les contestataires, le régime se livre à des arrestations, avant de se ressaisir.

Fleury Venance AGOU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s